document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

SaaS : les bonnes pratiques en entreprise

L’adoption du SaaS s’accélère dans le monde entier, et les cyberattaquants réagissent. Rien qu’en 2020, les menaces ciblant les services de cloud ont augmenté de 630 %. Une mauvaise sécurité SaaS met en danger les données sensibles, avec de graves implications pour les opérations de l’entreprise. En suivant les meilleures pratiques de sécurité SaaS, vous pouvez faire du SaaS une solution sûre et efficace pour votre entreprise tout en ayant un accès réseau pro sécurisé.

Illustration : SaaS : les bonnes pratiques en entreprise

Qu’est-ce que la sécurité SaaS ?

Le SaaS (Software-as-a-Service) est un moyen de fournir des applications et un stockage de données sans avoir besoin d’une infrastructure sur site. Au lieu de cela, le SaaS fournit les outils dont les entreprises ont besoin sur des serveurs basés sur le Cloud, ce qui permet de réduire les coûts, d’être polyvalent et d’augmenter rapidement les opérations.

Le marché mondial du SaaS est vaste, puisqu’il est passé d’environ 60 milliards de dollars en 2017 à 180 milliards de dollars en 2022. Le secteur a donné naissance à des noms connus comme Zoom, Shopify et Salesforce – des marques qui alimentent tout, des start-ups de commerce électronique aux services publics. Cependant, le SaaS peut entraîner de graves faiblesses en matière de sécurité.

Selon le Guide du maître DBIR 2021 de Verizon, 73 % des violations de données dans le monde impliquent des actifs en nuage. Et les entreprises ne prennent pas les mesures de base pour atténuer ce risque. Par exemple, selon l’Enterprise Strategy Group de Tech Target, 60 % des utilisateurs de SalesForce négligent de sauvegarder leurs données dans le Cloud.

De tels manquements mettent les données en danger, compromettent la reprise après sinistre et montrent à quel point la gestion de la posture de sécurité est médiocre chez les utilisateurs de SaaS. En réalité, les vendeurs et les clients sont tous deux responsables de la protection des données. Les clients SaaS sont responsables en cas de violation, d’où l’importance de maintenir des mesures de sécurité solides. C’est ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de sécurité SaaS.

Quelles sont les principales préoccupations en matière de sécurité SaaS ?

Le SaaS présente de nombreux avantages, mais peut également engendrer des failles de sécurité. Les entreprises omettent souvent de prendre en compte ces menaces lorsqu’elles passent aux services en nuage, mais les dangers peuvent inclure les éléments suivants :

De mauvaises pratiques de sécurité des fournisseurs

Les entreprises doivent faire confiance à leurs fournisseurs lorsqu’elles s’approvisionnent en solutions SaaS. Une analyse inadéquate des partenaires Saas peut conduire à des collaborations non sécurisées et à des politiques de protection des données laxistes, tandis que certains fournisseurs n’offrent pas un support client attentif.

Responsabilité

En règle générale, le Saas répartit la responsabilité entre les fournisseurs et les clients. Cependant, les accords de niveau de service peuvent parfois dissimuler des divergences entre les deux parties, ce qui réduit la responsabilité des vendeurs.

Sécurité des données

Des violations de données via des ressources SaaS ont eu lieu à de nombreuses reprises. Ce n’est pas une surprise dans une situation où 40 % des accès aux données SaaS ne sont absolument pas gérés. Une mauvaise sécurité met en danger les données sensibles, ce que toutes les entreprises conformes doivent éviter.

Cross-site Scripting

XSS est l’un des risques de sécurité spécifiques au SaaS les plus répandus et peut provenir d’un simple formulaire texte mal configuré. Le résultat peut être une épidémie de cookies de session volés, conduisant à des violations colossales de l’intégrité des données – c’est donc une faiblesse que toute stratégie de sécurité doit prendre en compte.

Configuration

La mauvaise configuration est une autre vulnérabilité critique du SaaS qui découle de l’écart entre les vendeurs et les clients. Par exemple, l’Agence américaine de cybersécurité et de sécurité des infrastructures rapporte que les migrations vers Office365 ont affaibli les postures de sécurité. Les mauvaises mises en œuvre du Saas ont entraîné une authentification laxiste, un audit médiocre et une confusion dans la gestion.

Détournement de compte

Le détournement d’un ou de plusieurs comptes est toujours possible lors de la migration vers le Saas, en particulier lorsque plusieurs services sont impliqués et que les employés travaillent à distance. Les hameçonneurs peuvent tirer parti de politiques d’accès chaotiques et d’une mauvaise surveillance, ce qui peut conduire à des violations catastrophiques.

Mauvaise gestion des identités

L’utilisation du Saas ajoute un nouveau niveau de complexité à la gestion des comptes. Les équipes de sécurité peuvent rencontrer des problèmes pour supprimer les comptes orphelins ou attribuer des privilèges dans divers environnements, ce qui rend essentiel l’existence de procédures d’authentification et de connexion claires.

Sécurité des API

Les services Saas disposent généralement de leur propre API pour interagir avec les ressources existantes et fournir des fonctionnalités de base. Mais cette API peut être une source de menaces de cybersécurité. L’exposition des données, les problèmes d’authentification et l’attribution massive sans gestion granulaire peuvent faire des API une cible facile pour les attaquants.

Conformité

Du GDPR et PCI-DSS à l’HIPAA, les réglementations exigent désormais des politiques strictes de protection des données. Les mises en œuvre Saas peuvent perturber les stratégies de conformité, qui doivent s’adapter de manière dynamique à mesure que les ressources Cloud sont mises en ligne.

Absence de stratégie de sécurité du Cloud

Dans un sens plus large, les entreprises peuvent mettre en œuvre le Saas sans tenir compte des risques fondamentaux, perdant ainsi le contrôle et la visibilité.

Comment un VPN d’entreprise peut vous aider ?

Les applications SaaS sont une nécessité pour la plupart des entreprises nouvelle génération. Elles offrent un stockage et une gestion des applications abordables et efficaces, ainsi que des réductions de coûts, la possibilité de faire évoluer les opérations et, si elles sont correctement mises en œuvre, une solution logicielle sécurisée. Cependant, comme nous l’avons vu, SaaS et sécurité ne vont pas toujours de pair.

Si vous souhaitez sécuriser les applications SaaS, il est conseillé de travailler avec des partenaires de sécurité fiables. Un VPN pour entreprise assure le verrouillage des systèmes basés sur le Cloud, en fournissant des solutions pour gérer l’accès, sécuriser les bords du réseau et surveiller le comportement des utilisateurs sur chaque emplacement du réseau.

La sécurisation du SaaS peut être complexe. Les services multiples et les emplacements de stockage peuvent rendre la gestion des stocks et la surveillance des utilisateurs impossibles pour les équipes de sécurité seules. Mais nous pouvons résoudre ces problèmes.

VPN pour entreprise

Voici un comparatif exhaustif des solutions VPN pour entreprise que nous recommandons.

Illustration : Logo NordLayer en vert

NordLayer

Gestionnaires de comptes dédiés
Authentification à deux facteurs
IP dédiée
Assistance 24/7 dédiée
Plate-forme évolutive
Serveurs dédiés
Cloud VPN
Usage illimité

Illustration : Logo P Proton

Proton for business

Gestionnaire de compte spécifique
Open Source
Authentification à 2 facteurs
Assistance 24/7 dédiée
VPN CLoud
Messagerie chiffrée
Serveurs dédiés
Usage illimité

logo vyprVPN vertical

Perimeter 81

Gestionnaire de compte spécifique
Authentification à 2 facteurs
IP dédiée
Pare-feu NAT
Assistance 24/7 dédiée
VPN Cloud
Serveur dédié
Usage illimité

Sélection de la solution de sécurité SaaS la plus adaptée à votre entreprise

En tenant compte des meilleures pratiques de sécurité énumérées ci-dessus et en considérant chaque étape de notre liste de contrôle de la sécurité SaaS, vous devriez être en mesure de sélectionner des fournisseurs intègres et dotés de solides références en matière de sécurité. Il est toutefois utile de rappeler certains facteurs essentiels qui permettent aux partenaires SaaS fiables de se démarquer.

Personnalisation

Les applications SaaS prêtes à l’emploi sont souvent entièrement automatisées et relativement peu flexibles, ce qui constitue un inconvénient du point de vue de la sécurité. Choisissez des partenaires qui offrent une liberté maximale pour définir les privilèges et les politiques d’accès, ainsi que la surveillance, le reporting et la gestion des sauvegardes. Les meilleurs partenaires savent comment combiner les avantages de l’automatisation avec le désir d’offrir de l’autonomie aux clients.

Performances

Des performances médiocres peuvent compromettre la sécurité du SaaS. Par exemple, des portails d’accès et des consoles de gestion encombrants peuvent inciter les administrateurs et les utilisateurs à revenir sur leurs mesures de sécurité. Des vitesses lentes peuvent également conduire à des compromis, en réduisant le cryptage et les protections d’accès. C’est pourquoi il est essentiel de choisir un fournisseur qui allie vitesse et sécurité.

Transparence

La protection des données est primordiale dans le monde des affaires moderne, avec de lourdes sanctions réglementaires et un coût moyen de violation des données de plus de 8,6 millions de dollars. Évitez les fournisseurs qui stockent plus de données que nécessaire ou qui travaillent avec des processeurs tiers. Choisissez des fournisseurs dont les politiques de confidentialité et de stockage des données sont claires et dont les antécédents auprès des autorités de réglementation et des clients sont irréprochables.

Sécurité en périphérie

La sécurisation de la périphérie de votre réseau peut devenir un défi lorsque vous utilisez plusieurs applications SaaS. Les fournisseurs et les utilisateurs partagent la responsabilité de la protection des périmètres, aussi recherchez des partenaires qui prennent cette question au sérieux. Les pare-feu, l’authentification, la surveillance en temps réel et la volonté d’adapter les stratégies de sécurité aux besoins des clients sont autant d’éléments essentiels.

Évolution

Parfois, les services en nuage sont dotés de solides politiques de sécurité, mais ne sont pas assez souples pour faciliter une expansion en douceur à mesure que les besoins des clients se développent. Si vous prévoyez une croissance, recherchez des partenaires SaaS qui sont capables de faire évoluer leurs opérations tout en équilibrant croissance et sécurité.

Assistance

Enfin, ne choisissez jamais des partenaires SaaS qui négligent le côté humain de l’informatique. Les meilleurs fournisseurs consacrent des ressources aux équipes d’assistance, afin que les clients puissent intégrer et maintenir les services de cloud computing en toute transparence. Vous aurez probablement besoin de communiquer régulièrement avec votre partenaire Cloud, choisissez donc une entreprise en qui vous avez confiance. La solution la moins chère est rarement la meilleure, évitez donc de prendre des décisions basées uniquement sur le coût.

Meilleures pratiques en matière de sécurité SaaS

1. Authentification

L’accès est toujours une vulnérabilité essentielle lorsque des utilisateurs ou des clients se connectent à des ressources SaaS. Cependant, les entreprises peuvent minimiser le risque d’intrusions illégitimes en mettant en place des systèmes d’authentification et de contrôle d’accès complets.

Le contrôle actif (AC) combiné à l’authentification unique (SSO) constitue une base solide, tandis que les utilisateurs peuvent ajouter des fournisseurs tiers d’authentification multifactorielle (MFA) par-dessus. Cette combinaison devrait permettre de s’assurer que toutes les ouvertures de session nécessitent des informations d’identification multiples. Les portails de connexion peuvent être contrôlés et liés au cryptage, tandis que l’AC confirme que les systèmes d’accès sont en corrélation avec le logiciel SaaS.

2. Cryptage

Il est essentiel de chiffrer les données sensibles en vol et au repos sur les serveurs SaaS. La plupart du temps, les fournisseurs SaaS mettent en œuvre une forme de Transport Layer Security (TLS) pour les données en mouvement entre les serveurs clients et le Cloud. C’est un point de départ nécessaire mais ce n’est pas suffisant.

Assurez-vous que les employés accèdent aux services Saas via des VPN fiables qui rendent les connexions anonymes et ajoutent un cryptage étanche. Des pare-feu intelligents calibrés pour fonctionner avec votre configuration SaaS sont également un outil indispensable.

3. Surveillance

Les services SaaS doivent être surveillés si les entreprises veulent garantir une sécurité forte à tout moment. La surveillance peut être un défi si les organisations utilisent 6 à 10 services SaaS, mais il est possible de surveiller le comportement des utilisateurs même avec des configurations complexes.

Choisissez des fournisseurs de SaaS qui offrent un suivi des modèles d’utilisation et des alertes lorsque les attaquants violent les protocoles de sécurité. Et veillez à ce que les équipes formulent des politiques de sécurité spécifiques pour chaque service avant de mettre en œuvre toute solution.

L’automatisation est souvent une option et peut réduire la charge de travail en matière de sécurité. Mais une automatisation partielle est généralement la solution la plus judicieuse, car elle permet aux équipes de sécurité de disposer du contrôle fin nécessaire pour effectuer des audits et intervenir en cas de besoin.

Il est également essentiel de procéder à des inventaires réguliers de toutes les ressources du Cloud. Les paysages SaaS peuvent évoluer rapidement avec la mise en ligne de nouveaux outils, et les fournisseurs peuvent également modifier leurs configurations. Restez informé grâce aux audits et aux évaluations afin que les changements ne vous prennent pas par surprise.

4. CASB

Les outils CASB (Cloud Access Security Broker) sont devenus un ajout de référence pour les configurations SaaS des entreprises. Ces outils peuvent être basés sur une API ou un proxy, selon la configuration SaaS, et fournissent un niveau supplémentaire de contrôle de la sécurité.

De nombreux fournisseurs de SaaS conçoivent explicitement leurs produits pour inclure ou fonctionner avec des logiciels CASB. Ces outils agissent comme des centres d’application des politiques, regroupant différentes fonctions de sécurité allant du contrôle d’accès et de l’authentification à la surveillance du comportement, au cryptage et à la vérification antivirus.

Avec un bon CASB, vous pouvez étendre rapidement et en toute sécurité vos politiques de sécurité des contextes sur site au cloud. La mise à l’échelle des implémentations SaaS sera plus accessible, et le CASB renforce également les stratégies de conformité en matière de sécurité.

5. Sensibilisation et journalisation

Lors de la mise en œuvre du SaaS (ou de la plateforme ou de l’infrastructure en tant que service), la sécurité ne s’arrête jamais. Les équipes doivent être en mesure de consigner les événements à des fins de surveillance et d’analyse historique. Choisissez un fournisseur de cloud computing capable de générer des rapports et des journaux détaillés avec des engagements de transparence solides. Et veillez à charger un membre du personnel de sécurité de maintenir une connaissance complète de la situation à tout moment.

6. Gestion de la posture de sécurité en mode SaaS (SSPM)

L’engagement en faveur de la connaissance de la situation s’associe à la gestion de la posture pour créer une toile de fond de sécurité dynamique. La gestion de la posture implique la configuration des applications SaaS pour minimiser les écarts entre les politiques de sécurité et la posture réelle au quotidien.

Le SSPM peut être entièrement automatisé une fois que la configuration correcte a été réalisée et agira comme un bouclier constant contre les cyberattaques, les menaces internes, les mauvaises configurations et les changements dans les pratiques de sécurité des fournisseurs.

7. Formation du personnel

Les meilleures pratiques décrites ci-dessus ne signifient pas grand-chose si le personnel n’a pas les connaissances nécessaires et ne cultive pas une culture d’entreprise adaptée au SaaS.

Avant de mettre en œuvre des solutions SaaS, les entreprises doivent former pleinement leur personnel aux bases de la cybersécurité, notamment en évitant les comptes partagés, en le sensibilisant au phishing, en utilisant un VPN et en sécurisant les mots de passe. La transition vers le SaaS peut présenter de nouvelles menaces, en particulier pendant les périodes de flux organisationnels, alors que davantage de personnel migre des bureaux vers le travail à distance ou hybride.

Des formations et des campagnes culturelles au sein des organisations peuvent atténuer les menaces liées au SaaS et garantir que le personnel profite pleinement des avantages du SaaS.

Liste de contrôle de la sécurité SaaS : Comment protéger vos données

Ces meilleures pratiques SaaS devraient vous aider à sécuriser les données confidentielles lors de la mise en œuvre du SaaS, mais pour vous guider dans ce processus, voici une liste de contrôle rapide des éléments à prendre en compte :

1. Soyez bien informé

Avant de choisir un fournisseur SaaS, consultez les directives nationales et les organismes de sécurité pour connaître les évaluations et les alertes concernant les fournisseurs malhonnêtes. Consultez les avis des clients (mais ne les utilisez pas comme seul point de référence) et vérifiez les informations fournies par le fournisseur Saas lui-même.

Recherchez des informations cruciales telles que : si le fournisseur enregistre et stocke les données (idéalement le moins possible), comment les données sont stockées et protégées en transit, si le fournisseur offre un cryptage de bout en bout, s’il fournit un cryptage à clé unique pour permettre aux clients de contrôler l’accès aux données, si des tiers sont impliqués.

Si ces informations ne sont pas disponibles, évitez-les. Les bons fournisseurs de SaaS sont transparents et prêts à fournir des détails complets.

2. La conformité est importante

Lors de l’élaboration d’une posture de sécurité SaaS, utilisez les réglementations pertinentes comme base. Cela s’applique à votre stratégie de conformité interne et lors de l’évaluation des fournisseurs de Cloud, qui doivent répondre aux normes ISO 27000 et aux seuils d’audit SOC2.

Veillez à ce que le traitement des données soit conforme aux normes du GDPR, et assurez-vous qu’un accord de traitement des données fasse partie du processus d’embarquement.

3. Gestion des identités et des accès

Assurez-vous que votre fournisseur SaaS propose des outils de gestion des identités et des accès, comme l’authentification et la connexion sécurisées. Ils doivent intégrer l’AMF dans leurs produits, avec la possibilité d’interopérabilité avec des tiers si nécessaire, tandis que les fournisseurs doivent également optimiser les systèmes SSO pour le travail à distance. Les fournisseurs doivent également optimiser les systèmes SSO pour le travail à distance. Ils doivent être faciles à utiliser et rigoureusement cryptés, et les équipes de sécurité doivent pouvoir définir les privilèges de chaque utilisateur.

4. Adoptez une approche de déploiement sécurisé

Lors de la mise en œuvre du SaaS, le modèle Secure Deployment fournit un modèle de base solide. Le SaaS basé sur le modèle SD surveille les modifications apportées à la base de code des applications et des bases de données, garantissant ainsi que les modifications non autorisées sont détectées et corrigées rapidement.

Les services SaaS doivent fournir une journalisation complète et des alertes de sécurité lorsque des violations sont détectées, avec la possibilité de personnaliser les procédures de reprise après sinistre pour rétablir les configurations en cas de besoin.

5. Créez une politique de sauvegarde solide

Les clients sont généralement les seuls responsables de la sauvegarde des données pendant l’utilisation du SaaS. Ce processus peut être automatisé, mais assurez-vous d’abord de configurer correctement les opérations de sauvegarde. Les entreprises devraient stocker les données en trois copies : 2 stockées sur site sur des supports différents et une stockée dans un emplacement hors site sécurisé.

6. Former vos équipes

Le personnel comprend-il comment fonctionne la sécurité SaaS ? Faites de la mise à niveau des compétences et des changements culturels une priorité avant d’intégrer les applications SaaS dans les flux de travail des employés.

Pin It on Pinterest