Vitesse des protocoles VPN expliquée

Tous les protocoles de sécurité n’ont pas les mêmes performances en termes de rapidité. Faisons le point sur une des questions techniques parmi les plus répandue, à savoir, connaitre la vitesse des protocoles VPN.

Illustration : Vitesse des protocoles VPN expliquée

Redonnez du sens à votre vie privée avec des experts en protection de données

La technologie qui permet de créer un tunnel sécurisé peut être rapide ou lente. C’est tout le défi que relèvent les fournisseurs de réseau privé virtuel, proposer un service de VPN fiable mais également rapide. La lenteur s’explique généralement par deux facteurs, un problème de conception et/ou obsolète. Certains processus de chiffrement se sont améliorés au fil du temps pour permettre un traitement plus rapide de l’information tout en conservant une sécurité accrue. Les protocoles modernes comme IKEv2 offrent de bien meilleures vitesses que leurs prédécesseurs pour cette raison.

Illustration : Protocole IPSEC

IPsec

Cet ensemble de protocoles permettant de sécuriser les données qui transitent via un réseau. Il permet également l’authentification de l’origine des données. Nécessitant un logiciel client, il peut prendre un peu de temps pour négocier des connexions.

IKEv2

IKEv2 est une collaboration entre Microsoft et Cisco pour créer un protocole de tunneling flexible et fiable. Il est supporté en natif sur Windows 7 (et plus) ainsi que sur Linux, macOS, Android et iOS. Le plus grand avantage de l’IKEv2 est sa stabilité et sa vitesse.

Illustration : Protocole IKEv2
Illustration : Protocole IKEv2

IKEv2

IKEv2 est une collaboration entre Microsoft et Cisco pour créer un protocole de tunneling flexible et fiable. Il est supporté en natif sur Windows 7 (et plus) ainsi que sur Linux, macOS, Android et iOS. Le plus grand avantage de l’IKEv2 est sa stabilité et sa vitesse.

Illustration : Protocole PPTP

PPTP

Ancien mais pourtant compatible avec tous les systèmes et plateformes, le PPTP est incontestablement le protocole le plus simple et le plus rapide. Assez populaire, son niveau de sécurité est pourtant assez bas comparé au autres normes actuelles.

VPN les plus rapides

Données illimitées
+ de 5000 serveurs
Kill Switch
Compatible Torrent
Sans logs
6 appareils en simultané

Compatible

Illustration icones compatibilité avec NordVPN
ExpressVPN logo

Données illimitées
+ de 3000 serveurs
Kill Switch
Compatible P2P
Sans logs
5 appareils en simultané

Compatible

Icones plateforme compatible ExpressVPN
logo vyprVPN vertical

Données illimitées
+ de 2000 serveurs
Kill Switch
Compatible Torrent
Sans logs
5 appareils en simultané

Compatible

Illustration : compatibilité VyprVPN
Logo de WireGuard®

WireGuard®

Assez récent, WireGuard® est une application et un protocole Open Source gratuit qui permet de créer des réseaux privés sécurisés très rapidement. Il a été conçu par Jason A. Donenfeld. Toujours en cours de développement, WireGuard® est un protocole particulièrement prometteur en raison de sa vitesse. A ce jour, peu de fournisseurs VPN l’ont intégré à leur systèmes. En règle générale, ce sont les VPN pour le streaming qui en sont pourvus en raison de ses performances en matière de vitesse.

Le cas de SoftEther

Développé au Japon et publié comme logiciel libre en 2014, il est compatible avec un nombre important de VPN et offre des vitesses rapides en plus d’une sécurité élevée. SoftEther est Open Source et capable d’exploiter des grosses connexions pour transférer des beaucoup de données.

Illustration : Logo de SoftetherVPN
Illustration : Logo de SoftetherVPN

Le cas de SoftEther

Développé au Japon et publié comme logiciel libre en 2014, il est compatible avec un nombre important de VPN et offre des vitesses rapides en plus d’une sécurité élevée. SoftEther est Open Source et capable d’exploiter des grosses connexions pour transférer des beaucoup de données.

Logo Open VPN, protocole open source sécurité vpn

OPENVPN

OpenVPN est l’option la plus sécuritaire pour les Internautes. OpenSource et audité plusieurs fois ce protocole est très apprécié des informaticiens. Aucun risque sérieux de sécurité n’a été constaté. Il est cependant assez lent.

Une question de traitement de données

Certaines normes de chiffrement peuvent également augmenter le temps de traitement pour le codage et le décodage en ajoutant des couches d’en-têtes, des clés et des billets d’authentification aux paquets de données au fur et à mesure de leur déplacement. Toutes ces données supplémentaires doivent être traitées en même temps que la charge utile elle-même. Des contrôles comme la double encapsulation ajoutent également des délais d’éxécution supplémentaires à certains protocoles. Cela peut ralentir la transmission.

Si vous souhaitez en savoir plus