document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

Fermeture des serveurs VPN en Inde en réponse à la nouvelle loi sur les données.

par | 18 Juil 2022 | Actualités VPN

En réponse aux nouvelles lois indiennes sur la réglementation des données, beaucoup de fournisseurs de VPN sans log ferment leurs serveurs en Inde. Les nouvelles lois exigent qu’ils enregistrent et conservent les logs de leurs utilisateurs pendant 180 jours et qu’ils collectent et stockent les données personnelles pendant 5 ans.

Beaucoup de fournisseurs de réseaux privés virtuels sont fiers d’opérer dans le cadre d’une politique stricte de « non-conservation de données », donc ces nouvelles exigences vont à l’encontre de l’éthique et les promesses de ces entreprises.

Que se passe-t-il lorsque les serveurs en Inde sont fermés ?

Les serveurs physiques de beaucoup de grands noms du VPN en Inde ont fermé avec l’entrée en vigueur de la nouvelle loi. Avant cela, les utilisateurs pouvaient se connecter aux serveurs en Inde comme pour n’importe quelle destination. Depuis cette nouvelle règlementation , les meilleurs VPN ont introduit des serveurs indiens virtuels. Ils sont physiquement situés à Singapour et à Londres pour la plupart. Les utilisateurs auront donc des IP simulées depuis ces emplacements.

Illustration : drapeau indien

Les sites virtuels sont fonctionnellement identiques aux sites physiques, la principale différence étant qu’ils ne sont pas situés dans le pays indiqué. Ils offrent les mêmes fonctionnalités que les serveurs qui étaient à New Delhi pour la plupart.

Les utilisateurs en Inde qui n’utilisent pas de serveurs indiens ne remarqueront aucune différence. Ils pourront toujours se connecter à n’importe quel serveur en dehors du pays qu’ils souhaitent.

Quels VPN ont fermé leurs serveurs en Inde ?

D’après nos sources, les principaux acteurs du secteur disposant de serveurs physiques en Inde les ont fermés. Parmi eux, on peut cités, Surfshark, Hide.me, PureVPN, ProtonVPN

Nouveau sur le marché et tout droit sorti de l’écurie de Nord Security, AtlasVPN a également fermé l’intégralité de ses baies dans ce pays. Comme la plupart des acteurs du marché ce VPN pas cher assurera des IP simulées en passant par Londres sans augmenter ses prix.

L’Inde est souvent la proie des violations des données

Le fait que les fournisseurs de VPN quittent l’Inde n’est pas une bonne nouvelle pour son secteur informatique en plein essor.

D’après une étude de Surfshark, 18 Indiens sur 100 ont vu leurs coordonnées personnelles pillées. La situation est extrêmement préoccupante en termes de points de données perdus, si l’on considère que pour 10 comptes hackés en Inde, la moitié sont volés avec un mot de passe.

Une action aussi radicale, qui a un impact considérable sur la vie privée de millions de personnes vivant en Inde, sera très probablement contre-productive et nuira fortement à la croissance du secteur dans le pays. En fin de compte, la collecte de quantités excessives de données dans la juridiction indienne sans mécanismes de protection solides pourrait conduire à des violations encore plus nombreuses mais cette fois à l’échelle gouvernementale.

Pin It on Pinterest

Share This