document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

Comprendre l’informatique en réseau virtuel (VNC)

par | 14 Déc 2022 | Réflexions et analyses

Souvent confondu avec les VPN, le VNC soit l’informatique en réseau virtuel est l’un des systèmes d’accès à distance les plus sophistiqués. Il vous permet de contrôler un ordinateur à distance. Le VNC est un choix répandu pour les réseaux d’entreprise et les postes de travail à distance. Il convient aussi parfaitement aux réseaux domestiques. Découvrir et comprendre le VNC (Virtual Network Computing).

Qu’est-ce que l’informatique en réseau virtuel (VNC) ?

Créé à la fin des années 1990, Virtual Network Computing est un projet open-source pensé par les laboratoires AT&T, le plus grand fournisseur de service téléphonique aux US. Par la suite, Le VNC s’est ensuite développé en plusieurs solutions de bureau à distance. A la base, Virtual Network Computing est un type de logiciel de contrôle à distance. Il établit la communication avec un autre appareil via votre connexion réseau.

Le VNC fonctionne en transmettant, sans fil, toutes les frappes au clavier et les mouvements de la souris d’un ordinateur à un autre. Basé sur le protocole RFB (Remote Framebuffer), L’informatique en réseau virtuel envoie les données des pixels de l’écran entre les appareils en temps réel. Ainsi, sa capacité à afficher le bureau visuel et à donner un contrôle complet sur une machine rend le système VNC unique. Les 3 principaux systèmes d’exploitation qui prenne en charge le VNC sont Windows, macOS et Linux.

Le VNC suit un modèle client-serveur. Vous installez un visualiseur (client) sur un appareil local et le connectez à une autre machine à distance. Il interagit avec les commandes de l’utilisateur depuis la machine locale et exécute les actions correspondantes sur le serveur distant.

Illustration : Utilisation du VNC pour l'assistance technique à distance

Les utilisations de l’informatique en réseau virtuel peuvent aller des postes de travail et de l’assistance technique à distance à des utilisations plus personnalisées. Vous pouvez utiliser le VNC sur votre réseau domestique si vous avez besoin d’accéder à votre appareil pendant vos déplacements.

Le VNC présente-t-il des inconvénients ?

Il ne fait aucun doute que les outils basés sur le Virtual Network Computing peuvent être très utiles dans de nombreux cas.

Bien que cette technologie soit en développement depuis plus de 30 ans, son fonctionnement interne est toujours resté assez basique. Lorsque la connexion Internet est mauvaise, cela peut entraîner des problèmes de performance ou des retards lors du partage d’écran.

Le VNC consomme une quantité considérable de bande passante pour transférer des informations à distance, pixel par pixel. La bonne nouvelle est que la plupart des clients VNC permettent aux utilisateurs de régler la résolution et la profondeur de couleur d’un écran distant. Cette option minimise la consommation de bande passante. Mais même règlé au minimum, les données échangées sont collossales.

Si l’on examine le Virtual Network Computing sous l’angle de la sécurité, on constate de belles faiblesses. Le protocole RFB chiffre les mots de passe, mais c’est tout. La partie transmission des données reste en clair. Certains fournisseurs de services de Virtual Network Computing mettent en œuvre un chiffrement du trafic de la session, mais c’est très rare. Le plus simple est encore de combiner l’utilisation d’un VPN avec le Virtuel Network Computing. C’est la pratique la plus recommandée.

Pour en savoir plus : Quels sont les meilleurs VPN d’entreprise ?

La combinaison d’un VNC et d’un VPN

La plupart des internautes confondent Virtual Network Computing et Virtual Private Networks en raison de la similitude de leurs noms. Cela fait également beaucoup d’anglicismes à intégrer. Ne perdez pas à l’esprit, leur objectif et leurs fonctions sont très différents. Utilisée conjointement, la combinaison d’un VNC et d’un VPN peut amener les services d’accès à distance à un autre niveau en terme de cybersécurité.

Veuillez toutefois noter qu’en raison de la très grosse consommation de données que nécessite l’utilisation d’un VNC, un VPN gratuit en ligne, même de très bon niveau, ne suffira pas à traiter rapidement les informations transferées sur le réseau.

Un réseau privé virtuel complète les programmes de VNC en chiffrant l’intégralité du trafic. Aucun tiers ne peut accéder aux informations que vous échangez en ligne avec la machine distante. Si l’informatique en réseau vrituel offre une grande souplesse en matière de connexions à distance, le VPN est un excellent moyen de préserver leur confidentialité. De cette manière, ils améliorent tous deux leurs fonctionnalités respectives et garantissent une protection de haut niveau des données.

Chaque jour, vous êtes de plus en plus nombreux à consulter nos pages et à nous poser des questions pour comprendre comment sécuriser vos données personnelles et réduire votre suivi en ligne. Merci pour vos nombreux partages !
A propos de l'auteur : Mina

A propos de l'auteur : Mina

CoFondatrice de VPN Mon Ami

Chasseuse de bug dans son quotidien, Mina teste tous les outils de cybersécurité, anciens et nouveaux, que nous vous faisons découvrir.

Share This