document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

Comment protéger votre vie privée sur les applications de rencontres

par | 13 Fév 2024 | Protection et vie privée

Les applications de rencontres font désormais partie intégrante des relations amoureuses actuelles. Les applications telles que Tinder, Grindr ou Bumble sont très sollicités et présentent des risques importants pour la vie privée. À l’occasion de la Saint-Valentin, prenez le temps de protéger votre vie privée sur les applications de rencontres.

Les rencontres en ligne sont un cauchemar en matière de protection de la vie privée, car c’est un cercle vicieux. Vous cherchez manifestement à séduire quelqu’un et souhaitez donc créer un certain degré d’intimité, mais vous parlez à quelqu’un que vous n’avez jamais rencontré. Séduire sans trop en dévoiler s’avère impossible. De plus, vous devez également accepter les informations fournies par votre prétendant numérique, en espérant qu’il soit de bonne foi.

Les escrocs le savent. Ils ont commencé à pirater ces applications ou à utiliser l’ingénierie sociale pour accéder aux photos les plus sensibles des gens ou pour les inciter à envoyer des paiements. Selon la Commission fédérale du commerce des États-Unis, les escroqueries à la romance sont en constante augmentation, et plus de 547 millions de dollars ont été perdus à cause de ces escroqueries en 2021. En France, aucune étude n’a encore été lancée.

Au-delà des cybercriminels, nombre de ces applications de rencontres utilisent les données que vous leur fournissez pour vous cibler avec des publicités. Lorsque l’on sait que des centaines de millions de personnes utilisent des applications de rencontres dans le monde entier pour faire de nouvelles connaissances, on se rend compte qu’il y a beaucoup de données à exploiter. En outre, de nombreuses applications de rencontres ont fait preuve d’un manque de responsabilité dans la gestion des données qui leur ont été confiées.

Ne renoncez pas à l’amour pour autant ! Il existe des moyens de limiter votre exposition en ligne.

Quelles sont les données dont disposent les applications de rencontres ?

La plupart des applications de rencontres gratuites utilisent les données qu’elles collectent pour vous proposer des publicités ciblées. C’est ainsi qu’elles peuvent continuer à fonctionner tout en offrant leur service gratuitement.
C’est également la raison pour laquelle vous avez souvent accès à des contrôles de confidentialité plus stricts si vous payez un abonnement à une application de rencontres.

Par exemple, avant de pouvoir utiliser Tinder, vous devez partager les informations suivantes :

  • votre numéro de téléphone ou votre compte Google ou Apple
  • votre prénom
  • votre date de naissance
  • Deux photos de vous
  • Votre position en activant la géolocalisation sur votre téléphone
  • Votre orientation sexuelle

Presque toutes les applications de rencontre vous encouragent à partager davantage d’informations, qu’il s’agisse de votre lieu de travail, de vos loisirs préférés ou de votre origine ethnique. Elles surveillent également toute activité dans leur application, y compris les échanges et les conversations. Il est évident qu’une application de rencontres peut utiliser toutes les informations que vous lui communiquez pour vous cibler avec des publicités.

De nombreux sites de rencontres contiennent également des dizaines de traqueurs et ont recours à beaucoup de fournisseurs tiers. Ghostery, une extension pour navigateur chargée de bloquer les mouchards et les cookies a constaté que les services de rencontres du groupe Match (dont Match.com, Tinder et OkCupid) contenaient jusqu’à 36 traceurs sur leurs sites web, y compris des traceurs de Facebook et de Google.

Illustration : Application de rencontre Saint Valentin

Violations de données sur les applications de rencontre

La plupart des applications de rencontre sont encore relativement nouvelles. Tinder, lancée en 2012, a déjà subi plusieurs violations de données et a été prise en flagrant délit de partage inapproprié de données utilisateur. Cela est malheureusement devenu la norme parmi les applications de rencontre, ce qui est important à garder à l’esprit lorsque vous décidez quelles données personnelles divulguer sur ces plateformes.

En 2013, des experts en cybersécurité ont découvert des attaques par trilatération (similaires à la triangulation) permettant à des tiers de découvrir la localisation exacte des utilisateurs de Tinder, à quelques centaines de pieds près. Tinder a résolu le problème en ne spécifiant la localisation de ses utilisateurs qu’en miles, rendant les données de localisation beaucoup moins précises.

En 2014, des experts ont trouvé la même faille chez Grindr. Grindr a affirmé avoir résolu le problème, mais en 2016, des chercheurs au Japon pouvaient toujours déterminer la localisation des utilisateurs de Grindr. Puis, en 2018, un autre expert en sécurité a découvert la localisation des utilisateurs de Grindr, y compris ceux qui avaient choisi de ne pas permettre à Grindr de partager leurs données de localisation.

Le NCC a déposé une autre plainte en 2020 après avoir découvert que Grindr, Tinder et OkCupid partageaient de manière inattendue des données avec des réseaux publicitaires et d’autres tiers. Ces informations incluaient l’âge des utilisateurs, leur sexe, leur localisation GPS, leur adresse IP et des détails sur leur appareil.

En janvier 2021, le site de rencontre MeetMindful.com a subi une violation de données qui a exposé les détails de près de 2,3 millions de ses utilisateurs.

En 2022, le site de rencontre « anti-vax » Uninjected a laissé sa base de données entièrement non-chiffrée exposée.

La liste est malheureusement bien longue.

IMdb, une alternative à Netflix gratuite, diffuse actuellement un documentaire en trois parties sur le célèbre site de rencontre pour infidèles, Ashley Madison, qui a été hacké en 2015 et où les détails personnels de plus de 2 500 utilisateurs infidèles ont été publiés en ligne.

Illustration : Ashley madison affair

Il existe des mesures que vous pouvez prendre vous-même pour pallier les éventuelles failles de sécurité dans les applications de rencontre que vous utilisez.

Sécurité du compte

Utilisez un mot de passe fort et unique et une authentification à deux facteurs si elle est disponible. Un gestionnaire de mot de passe gratuit peut vous fournir ce type de protection.

Méfiez-vous des liens, et en particulier des liens utilisant des URL raccourcis. Les pirates essaieront de vous détourner de l’application de rencontre pour vous amener sur des sites où ils pourront plus facilement collecter vos données. Il s’agit de l’une des escroqueries les plus courantes sur Tinder.

Placez votre curseur sur n’importe quel lien avant de cliquer dessus, ou copiez et collez le lien sur https://www.checkshorturl.com/. Vous serez fixé.

N’accédez à votre application de rencontre que sur un réseau WiFi sécurisé. Une meilleure option consiste à protéger la connexion Internet de votre application de rencontres à l’aide d’un VPN fiable. Cela ajoutera une couche de sécurité supplémentaire au chiffrement de l’application.

Envisagez de souscrire à une formule payante. De nombreuses applications de rencontres offrent des options de confidentialité supplémentaires, telles que la désactivation du suivi de la localisation ou le masquage de votre compte, si vous souscrivez à une formule payante.

Vie privée et ingénierie sociale

Ne communiquez jamais votre nom complet, votre adresse ou votre lieu de travail dans votre profil. Tinder, Bumble et Happn permettent tous aux utilisateurs d’ajouter des informations sur leur emploi et leur formation.

Choisissez soigneusement vos photos de profil. De nombreuses informations peuvent être tirées de l’arrière-plan d’une photo, informations qui peuvent être utilisées pour vous identifier. N’oubliez pas non plus que si vous utilisez une photo provenant de l’un de vos comptes de médias sociaux, une recherche d’image inversée pourrait relier votre profil de rencontre à ce compte.

Ne reliez pas votre compte d’application de rencontres à d’autres comptes, tels que Facebook, Twitter, Instagram, etc. Cela permet aux pirates de relier facilement votre profil de média social à votre profil de rencontre en ligne. Cela permettrait également d’exposer vos données si Facebook était victime d’une violation de données.

N’utilisez pas votre adresse électronique habituelle pour votre application de rencontres ou pour contacter de nouveaux partenaires. Utilisez plutôt un alias ou boite mail sécurisée réservée à l’application ou à la relation en question.

Illustration : Sécuriser son app de rencontre

Désactivez toujours les fonctions de partage de localisation.

Évitez de partager des informations spécifiques qui pourraient vous identifier. Un jour ou l’autre, vous devrez partager des informations vous concernant. Après tout, vous essayez de convaincre quelqu’un que vous êtes suffisamment intéressant pour être rencontré. Essayez de parler davantage de vos intérêts, de vos ambitions et de vos préférences.

N’ayez jamais peur de dire « non » si quelqu’un vous demande des informations personnelles que vous n’êtes pas encore prêt à partager.

Évitez d’envoyer des photos à des personnes que vous ne connaissez pas. Les photos peuvent contenir des métadonnées indiquant où et quand elles ont été prises. Si vous devez partager une photo, veillez d’abord à supprimer les métadonnées qu’elle contient.

Méfiez-vous des conversations avec des IA. Les robots en ligne sont de plus en plus difficiles à détecter, mais un test que vous pouvez essayer est d’intégrer un charabia dans une phrase, comme « I love a;klm:mfd », et de voir si le robot répète le non-mot ou s’il pose une question sans suite. S’il s’agit d’un humain, vous pouvez toujours vous couvrir en disant que votre téléphone a glissé.

N’acceptez pas immédiatement d’être l’ami(e) d’un(e) partenaire sur Facebook. Une fois que quelqu’un a accès à votre compte Facebook, il peut voir votre réseau d’amis et de famille ainsi que vos activités passées et votre localisation.

Pour conclure : pensez aussi à votre sécurité physique

Organisez votre rencontre dans un lieu public et prévenez un ami que vous y allez. Choisissez également un lieu neutre, et non le restaurant ou le café que vous fréquentez chaque semaine.

Ne laissez pas ces conseils vous faire fuir les applications de rencontres ! Elles peuvent être amusantes et ont aidé des millions de personnes à trouver des rendez-vous, des rencontres, des amis et des partenaires. Essayez simplement de ne pas vous laisser bercer par la flèche de Cupidon et gardez toujours à l’esprit que cette personne qui semble trop belle pour être vraie pourrait bien l’être.

Chaque jour, vous êtes de plus en plus nombreux à consulter nos pages et à nous poser des questions pour comprendre comment sécuriser vos données personnelles et réduire votre suivi en ligne. Merci pour votre intérêt et vos nombreux partages !
A propos de l'auteur : Lisa

A propos de l'auteur : Lisa

Fondatrice de VPN Mon Ami

Lisa est une experte en cybersécurité avec plus de 10 ans d'expérience dans le domaine des VPN. Lisa écrit de nombreux articles pour sensibiliser les internautes à reprendre le contrôle de leurs données.

Share This