document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

Google One VPN tire sa révérence le 20 juin : Quelles sont les alternatives ?

par | 16 Mai 2024 | Actualités VPN

Le VPN de Google One s’arrêtera le 20 juin 2024. En octobre 2020, Google enrichissait son offre Google One d’un service VPN, promettant une couche supplémentaire de confidentialité accessible via ses différents plans d’abonnement. En mars 2023, la firme annonce l’accès à son VPN à tous ses abonnés Google One et étend son service dans 22 pays sans, pour autant convaincre les internautes d’utiliser ce service. Faute de succès, le géant décide donc de mettre fin cette option pour se recentrer vers d’autres fonctionnalités.

Quelles sont les alternatives VPN à Google One ?

Face à cette suppression, les abonnés doivent désormais évaluer d’autres services VPN disponibles sur le marché, qui nécessitent généralement une souscription séparée. Il faut également savoir que le retrait de cette fonctionnalités ne change en rien le montant de l’abonnement à Google One.

Si vous faites partie des rares internautes à utiliser Google One, il y a fort à parié que vous vous en serviez très peu. Auquel cas, nous vous recommandons, dans un premier temps de vous orienter vers un VPN gratuit pour android. Parmi eux, on peut citer Proton VPN, Privado VPN ou encore Hide.me.

Nous attirons votre attention sur le fait que beaucoup de service de VPN frauduleux et/ou mal sécurisés circulent encore sur le Google Play, soyez vigilant et ne vous jetez pas sur la première application de RPV que vous trouverez.

Pour conclure : La fermeture du VPN de Google One n’a rien de surprenant

La fermeture du service VPN de Google One ne surprend guère lorsqu’on considère les critiques soulevées quant à ses motivations sous-jacentes et le manque flagrant en terme de performances. Et pour cause ! Ce n’était pas un VPN à proprement parler. Il masquait simplement l’adresse IP et donnait un emplacement similaire à l’utilisateur sans contourner de restriction géographique. De plus l’adresse IP était connue de Google.
Ce VPN, présenté comme un outil de protection des données personnelles, semblait plutôt conçu pour renforcer le contrôle de Google sur les informations des utilisateurs. Intégré de manière systématique sur tous les appareils Android via un abonnement Google One, ce service offrait à la firme un accès facilité aux données des internautes. En conjuguant sa domination sur Android avec l’intégration du  réseau privé virtuel à ses autres services, Google a tenté d’accroître son influence sur le marché.

Face à ces pratiques, il est logique que les utilisateurs aient manifesté de la réticence à adopter massivement ce service. Le scepticisme quant à l’amélioration réelle de la protection de la vie privée était prévalent, renforçant l’idée que Google cherchait moins à sécuriser les données des utilisateurs qu’à imposer ses normes et à maximiser son emprise sur l’information.

Chaque jour, vous êtes de plus en plus nombreux à consulter nos pages et à nous poser des questions pour comprendre comment sécuriser vos données personnelles et réduire votre suivi en ligne. Merci pour votre intérêt et vos nombreux partages !
A propos de l'auteur : Lisa

A propos de l'auteur : Lisa

Fondatrice de VPN Mon Ami

Lisa est une experte en cybersécurité avec plus de 12 ans d'expérience dans le domaine des VPN. Lisa écrit de nombreux articles pour sensibiliser les internautes à reprendre le contrôle de leurs données.

Note de transparence :

Cet article n'est pas sponsorisé. Il traite simplement d'un sujet d'actualité pertinent dans le domaine de la protection des données.

Share This