document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

VPN sans log : fausse promesse ou réalité ?

par | 15 Nov 2022 | Réflexions et analyses

Affirmer qu’un VPN est sans log n’est pas une mince affaire. L’industrie des VPN bat son plein et certains services sont peu scrupuleux à l’égard de la protection de la vie privée de leurs utilisateurs. Mais comment s’assurer qu’VPN prétendument « zéro log » respecte réellement les règles strictes d’absence de registre ? En outre, un tel service peut-il être gratuit, ou est-ce trop beau pour être vrai ?

Qu’est-ce qu’un VPN sans log ?

Un VPN sans log est un réseau privé virtuel qui n’enregistre pas vos informations personnelles, votre comportement en ligne, vos requêtes de recherche ou vos téléchargements. Rien ne permet de relier un utilisateur à sa navigation.

Il existe 2 types de journaux Internet qu’un VPN sans logs ne collecte pas :

  • Les journaux de connexion font référence aux adresses IP, aux serveurs VPN connectés, aux volumes de données transférées, aux durées et aux dates des sessions.
  • Les journaux d’utilisation reflètent les sites Web visités, les téléchargements et les applications logicielles utilisées.

Bien que de nombreux services prétendent être des services VPN totalement anonymes, le niveau de transparence peut varier d’un fournisseur à l’autre. Par ailleurs, le terme VPN anonyme ne veut rien dire puisqu’il est surtout question de confidentialité.

Une politique d‘absence de journal suscite la méfiance, car en général, les VPN reçoivent une quantité importante d’informations sur les utilisateurs. En effet, une fois que les utilisateurs commencent à utiliser un réseau privé virtuel, le fournisseur peut être en mesure de collecter les adresses IP réelles, l’utilisation de la bande passante, les DNS, les horodatages de connexion et les enregistrements des sites et services visités.

Ce n’est pas parce que ces informations transitent par un RPV que les entreprises les conservent sous une forme ou une autre ou qu’elles y ont accès. Veuillez également noter, que cela représenterait des besoins très importants en terme de stockage, beaucoup s’abstiennent également pour cette raison.

Les experts en cybersécurité affirment fréquemment qu’en terme de politique de confidentialité, les fournisseurs de VPN font des choix délibérés et assumés quant à la signification réelle de ce concept. Dans la très grosse majorité des cas, cela signifie qu’un VPN n’enregistre aucune information personnelle identifiable.

Comment vérifier si un VPN sans logs l’est vraiment ?

C’est la politique de confidentialité d’un VPN qu’il faut consulter. Il s’agit d’un document officiel publié sur leur site Internet. Il recense l’intégralité des données collectées ou non et, le cas échéant leur utilisation.

Par conséquent, n’hésitez pas à revérifier ces déclarations sur les pratiques de journalisation du fournisseur qui vous intéresse. Si un service n’est pas clair, vous remarquerez immédiatement certaines déclarations contradictoires.

Vous noterez également, que des données sont collectées. Elles ne se réfèrent pas à votre navigation mais à votre matériel, système d’exploitation, versions installées et dans certains cas l’emprunte de votre navigateur. Ces informations sont étudiées à des fins statistiques.

Bon à savoir : Pour fonctionner correctement les réseaux privés virtuels n’ont besoin que d’une quantité minimale d’informations. Néanmoins, si la politique de confidentialité révèle qu’un VPN collecte votre adresse IP, les journaux de trafic et les fichiers téléchargés, vous devriez sérieusement envisager de changer de service.

Voici un tableau comparatif complet de VPN sans logs.

Les données fournies reposent sur l’étude de leur politique de confidentialité.

FournisseursIP d'origine :Pages visitées :Horodatage :Serveurs empruntés :Quantité de données :Accès direct :Siège social :

NordVPN
petit logo de NordVPN

NonNonNonPendant la durée de la sessionNon

accès

Panama

CyberGhost
Petit logo de CyberGhost

NonNonNonNonNon

accès

Roumanie

Surfshark
Petit logo de Surfshark

NonNonNonNonNon

accès

Îles Vierges Britanniques (BVI)

PrivadoVPN

Logo de PrivadoVPN petit format

NonNonNonNonOui

accès

Suisse

ExpressVPN
Petit logo d'ExpressVPN

NonNonDate uniquementPendant la durée de la sessionPurgées toutes les 24h

accès

Îles Vierges Britanniques (BVI)

ProtonVPN
Illustration : nouveau logo de ProtonVPN

NonNonDernière connexion réussieNonNon précisé

accès

Suisse

PureVPN
Petit logo de PureVPN

NonNonDate uniquementUniquement l'emplacementOui

accès

Îles Vierges Britanniques (BVI)

PrivateVPN
Petit logo de PrivateVPN

NonNonNonNonNon

accès

Suède

VyprVPN
Petit logo de VyprVPN

NonNonNonNonNon précisé

accès

Suisse

Private Internet Access
Petit logo de Private Internet Access

NonNonNonNonNon

accès

États-Unis

Ivacy VPN
Petit logo de Ivacy

Uniquement le paysNonNonNonOui

accès

Singapour

Hide.me

Petit logo de Hide.me

NonNonNonPendant la durée de la session30 jours

accès

Malaisie

TunnelBear
Petit logo de TunnelBear

NonNonNon préciséNonOui

accès

Canada

iTopVPN
Illustration : Petit logo de iTopVPN

NonNonNonNonOui

accès

Hong Kong

FastestVPN

NonNonDate uniquementNonOui

accès

Îles Caïmans

Un VPN gratuit sans logs ? Est-ce possible ?

Oui, évidemment qu’il existe des VPN gratuit qui sont sans logs.

Certains fournisseurs gratuits se financent effectivement avec les données de navigation de leurs utilisateurs. Si vous souhaitez uniquement débloquer du contenu, pourquoi pas. Cependant, en terme de confidentialité, c’est clairement compromis.

ProtonVPN est un des VPN gratuits les plus transparents en matière de politique de confidentialité. Open Source et basé en Suisse, ce réseau privé virtuel ne stocke aucun journal qui pourrait refléter votre activité lorsque vous utilisez son application. En outre, il n’existe aucun moyen d’identifier les utilisateurs, ce qui signifie qu’il est impossible de retracer l’utilisation d’Internet jusqu’à des individus.

Illustration : ProtonVPN Open Sourcegratuit

©ProtonVPN

Certains VPN gratuit, comme Hide.me ont également des plans non-payants qui ne sont pas limités dans le temps, mais en données mensuelles. Ils conservent donc pendant 30 jours, le nombre total de Go utilisés. Une purge est effectuée chaque mois.

Illustration : Hide.me et son VPN gratuit pour Mac

©Hide.me

Chaque jour, vous êtes de plus en plus nombreux à consulter nos pages et à nous poser des questions pour comprendre comment sécuriser vos données personnelles et réduire votre suivi en ligne. Merci pour votre intérêt et vos nombreux partages !
A propos de l'auteur : Lisa

A propos de l'auteur : Lisa

Fondatrice de VPN Mon Ami

Lisa est une experte en cybersécurité avec plus de 12 ans d'expérience dans le domaine des VPN. Lisa écrit de nombreux articles pour sensibiliser les internautes à reprendre le contrôle de leurs données.

Note de transparence :

Cet article n'est pas sponsorisé. Il traite simplement d'un sujet d'actualité pertinent dans le domaine de la protection des données.

Si vous décidez d’essayer un service via le lien fourni, l’équipe de VPN Mon Ami recevra une petite commission sans frais supplémentaires pour vous. Cette commission nous permet de continuer à fournir du contenu de qualité et à maintenir ce site indépendant sans bannières publicitaires intrusives, pour une lecture plus agréable sans suivi.

Soyez assuré que notre analyse et nos opinions sont objectifs et basées sur nos recherches et notre expérience dans le domaine de la cybersécurité. Nous sommes indépendants.

Share This