document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

Suspension de Telegram en Irak

par | 9 Août 2023 | Actualités cybersécurité

Le 6 août 2023, le paysage numérique irakien a connu un bouleversement majeur : l’accès à Telegram, l’une des applications de messagerie sécurisées chiffrées les plus populaires, a été restreint. En effet, sans un VPN gratuit pour accéder aux réseaus sociaux, son utilisation est impossible pour le moment. Cette décision a été prise par le gouvernement irakien en raison de préoccupations liées à la sécurité nationale. La mesure a été mise en place suite à un ordre du Ministère des Communications visant à préserver l’intégrité des données personnelles des utilisateurs contre d’éventuelles violations.

Pourquoi Telegram a été suspendu en Irak ?

Le Ministère des Communications irakien a justifié cette mesure par la nécessité de préserver l’intégrité des données personnelles des utilisateurs et de répondre à des préoccupations de sécurité nationale. Le gouvernement affirme que la plateforme de médias sociaux n’a pas répondu à ses demandes de fermeture des chaînes responsables de la fuite de données sensibles.

Selon les informations fournies par l’organisation de surveillance Internet basée au Royaume-Uni, NetBlocks, la restriction est effective dans la majeure partie de l’Irak. NetBlocks, a signalé que Telegram, le service de messagerie sécurisée, qui s’utilise également comme réseau social grâce à la possibilité de  créer des chaines, avait été restreint sur les principaux fournisseurs tels que Zain et Earthlink, mais restait disponible sur les opérateurs kurdes Kurdistan Net et Korek Telecom.

Telegram était très largement utilisé en Irak comme outil d’accès aux actualités et de partage de contenu. Sa suspension pourrait empêcher de nombreuses personnes de rester informées de ce qui se passe autour d’elles. L’Irak, comme de nombreux autres pays, est connu pour couper Internet pendant des examens nationaux ou lors de crises politiques.

Conséquences et répercussions de la suspension de Telegram en Irak

Face à cette interdiction, les Irakiens ont dû trouver des moyens de contourner la restriction. La demande de services VPN 100% gratuit en Irak est en légère hausse sans pour autant atteindre des records. Un réseau privé virtuel permet de masquer l’emplacement réel de l’utilisateur et de contourner les mesures de géo-restriction mises en place dans certains pays.

Telegram face aux gouvernements : Un historique de conflits et de suspension

Ce n’est pas la première fois que Telegram se retrouve dans le viseur des gouvernements. Dans le passé, des pays comme le Portugal et l’Allemagne ont exigé la fermeture de certains canaux sur la plateforme. Plus récemment, un tribunal brésilien a suspendu Telegram pour ne pas avoir fourni des données sur des discussions très controversées d’un point de vue morale et légal.

Pour conclure

La suspension de Telegram en Irak met en lumière un dilemme croissant : la sécurité nationale contre la liberté d’expression et la vie privée. En effet, au Royaume-Uni, l’Investigatory Powers Act envisage de compromettre le chiffrement de bout en bout, mettant potentiellement en danger la confidentialité des communications de millions d’utilisateurs. Ces initiatives soulèvent une question : jusqu’où sommes-nous prêts à sacrifier notre vie privée au nom de la sécurité ?

Plus d’actu sur l’Investigatory Powers Act : Apple se bat pour la confidentialité des données au Royaume-Uni

Chaque jour, vous êtes de plus en plus nombreux à consulter nos pages et à nous poser des questions pour comprendre comment sécuriser vos données personnelles et réduire votre suivi en ligne. Merci pour vos nombreux partages !
A propos de l'auteur : Mina

A propos de l'auteur : Mina

CoFondatrice de VPN Mon Ami

Chasseuse de bug dans son quotidien, Mina teste tous les outils de cybersécurité, anciens et nouveaux, que nous vous faisons découvrir.

Share This