document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

iMessage et FaceTime : Apple se bat pour la confidentialité des données au Royaume-Uni

par | 26 Juil 2023 | Vie privée

Un conflit entre Apple et le Royaume-Uni s’amorce. Apple, le géant de la technologie basé à Cupertino, est en désaccord avec une proposition législative récente du Royaume-Uni. Cette proposition pourrait affaiblir le chiffrement de bout en bout, une technologie essentielle pour la sécurité des communications numériques. Si ces propositions sont adoptées, Apple envisage de bloquer l’accès à ses services de messagerie, iMessage et FaceTime, pour les utilisateurs britanniques.

messagerie d'apple : Logo iMessage

Les implications de l’Investigatory Powers Act

La loi en question est l’Investigatory Powers Act (IPA) de 2016. La mise à jour proposée donnerait au ministère de l’Intérieur britannique de nouvelles prérogatives en matière de sécurité numérique. Actuellement, l’IPA permet au gouvernement britannique de demander aux services de messagerie de désactiver certaines fonctionnalités de sécurité, sans en informer le public. De plus, il n’y aurait plus de délai entre la demande et la désactivation effective de la fonctionnalité concernée.
Une des modifications proposées inclut la possibilité d’imposer une porte dérobée au niveau du chiffrement de bout en bout. Cette proposition est particulièrement controversée car une porte dérobée, bien qu’elle puisse être utilisée par les forces de l’ordre pour des enquêtes légitimes, constitue une faiblesse logicielle qui pourrait être exploitée par des pirates informatiques ou des puissances étrangères.

Quel avenir pour les applications de messagerie sécurisée chiffrée ?

Face à ces préoccupations, les utilisateurs peuvent se tourner vers des alternatives de messagerie sécurisée chiffrée. Signal et Telegram sont les deux options les plus populaires actuellement.

Illustration : Application de messagerie sécurisée chiffrée

Signal : Cette application de messagerie open source est largement reconnue pour sa forte sécurité et son engagement en faveur de la confidentialité. Signal menace de quitter le Royaume Uni depuis plusieurs mois déjà.

Telegram : Bien que son chiffrement de bout en bout ne soit pas activé par défaut, Telegram offre cette option dans ses chats secrets.

Ces alternatives sont également menacées par des propositions législatives similaires car elles reposent sur le même principe de chiffrement de bout en bout qu’Apple utilise pour iMessage et FaceTime.

Ce type de chiffrement garantit que seules les personnes participant à une conversation peuvent lire les messages échangés, rendant toute interception par des tiers, y compris les gouvernements, inutile.

Par conséquent, toute loi qui affaiblit le chiffrement de bout en bout menace la sécurité et la confidentialité des utilisateurs de ces applications de messagerie sécurisée.

Un VPN gratuits pour iPhone/iPad peut-il contourner le problème ?

Non.

Si Apple décide de bloquer l’accès à iMessage et FaceTime au niveau de l’App Store pour les utilisateurs au Royaume-Uni, un VPN gratuit pour iPhone ne serait pas en mesure de contourner cette restriction. Un VPN permet masquer l’emplacement d’un utilisateur et contourner les restrictions géographiques sur Internet, mais il ne peut pas débloquer une application qui a été retirée de l’App Store.

Noter que même si iMessage et FaceTime venaient à être bloqués, un VPN reste un outil précieux pour la confidentialité et la sécurité en ligne. Il peut aider à protéger contre la surveillance de réseau, à sécuriser les données lors de l’utilisation de réseaux Wi-Fi publics non sécurisés, et à préserver l’anonymat en ligne. De plus, il peut toujours être utile pour accéder à d’autres applications ou services qui pourraient être bloqués ou limités dans certains pays comme par exemple, certains réseaux sociaux.

Pour en savoir plus : Les 5 meilleurs VPN gratuits pour les réseaux sociaux quand ils sont restreints

Pour conclure

La position d’Apple, ainsi que celle d’autres entreprises technologiques comme Signal ou encore Threema qui a déclaré qu’il ne baisserait pas son niveau de chiffrement, souligne l’importance de la confidentialité des données et de la cybersécurité dans le monde numérique d’aujourd’hui.

Alors que les gouvernements cherchent à accroître leurs capacités de surveillance pour lutter contre le crime, il est essentiel de trouver un équilibre qui respecte également le droit des individus à la confidentialité et à la sécurité de leurs communications.

Share This