Qu’est-ce qu’une métadonnée ?

En quoi les métadonnées sont-elles importantes ?

par | 24 Juil 2020 | Découvrir

On nous en parle partout ces derniers temps sans jamais vraiment expliquer clairement ce que c’est, ce sont les métadonnées. Mais qu’est-ce que c’est qu’une métadonnée ? Et surtout à quoi ça sert ?

Qu’est-ce qu’une métadonnée en général ?

Le terme métadonnée est un mot composé du préfixe grecque méta qui indique l’auto-référence. En clair, les métadonnées sont des données servant à décrire des données. Le support et la forme de celles-ci n’ont aucune importance.

Quels sont les différents types de métadonnées ?

Les métadonnées sont utilisées dans presque tous les domaines de la vie courante, et ce, depuis très longtemps. L’ancêtre de la métadonnée en imprimerie est le colophon. C’était une note détaillée sur les anciens manuscrits comprenant différentes indications telles que le titre, le nom de l’auteur, le nom du copiste et la date d’impression.

Les images

Si vous avez une base de données de photos, de dessins, etc. Les métadonnées permettent de dire à un système de les trier par date, taille, auteur, lieu ou tout autre critère qui a été prédéterminé. Les images numériques contiennent ces spécifications depuis 1995 (données EXIF).

illustration : copyright

Les fiches de bibliothèque

Que ce soit sur papier ou dans une base de données informatiques, les différents ouvrages sont répertoriés en fonction de l’auteur, de la langue, de l’année de sortie, de la tranche d’âge …

En archéologie

Lorsqu’un tesson est découvert, les archéologues l’enregistrent avec le plus d’informations possibles pour un référencement future.

Les moteurs de recherche

En dehors du texte qui apparaît lorsque vous ouvrez une page, il y a des données invisibles pour les utilisateurs qui la décrivent. Les balises d’auteur, de données, de sujet et autres permettent à Google, Qwant, Bing (et tous les autres) de comprendre si la page est pertinente par rapport à votre recherche sans pour autant qu’une personne physique ne l’ait lue.

Les annonces publicitaires

Si les spécialistes du marketing disposent de métadonnées en quantité suffisante, ils peuvent déterminer si un internaute correspond à leur cible pour certaines annonces. Les métadonnées peuvent indiquer le temps passé sur certains sites ou les recherches effectuées autour d’un sujet défini par exemple.

La surveillance

Dans ce cas particulier, la liste des possibilités est infinie avec la navigation Internet et la capacité des FAI à retracer l’intégralité de la navigation internet d’un de leur abonné.

  • Le nom du titulaire du compte, son adresse, sa date de naissance, ses adresses électroniques et d’autres informations permettant d’identifier la personne
  • Les moyens de communication utilisés (voix, SMS, e-mail, chat, forum, réseaux sociaux, media center, applications…)
  • La localisation géographique de la personne au début et à la fin de la communication
  • Les coordonnées de tous les destinataires
  • Le canal utilisé pour la communication (Wi-Fi, VoIP, câble, etc.).

Vraiment indispensable ?

Comme évoquée ci-dessus, une métadonnée est très utile, car elle renseigne, par exemple, un livre que vous aimeriez acheter, grâce à son titre, aux informations sur l’auteur ou encore l’univers de celui-ci et le public visé. Cela permet également d’avoir des information sur des photos, l’adresse GPS quand il s’agit d’un selfie, la date de la prise de vue…Etc L’archivage et le classement sont indispensables à l’accessibilité au savoir de manière efficace.

illustration : données de couleur

En quoi les métadonnées concernent directement les individus ?

Si les données réelles concernant la vie privée des personnes sont encore, à ce jour, difficiles à obtenir, ce n’est pas le cas des métadonnées. Très simples à collecter, elles renseignent sur la totalité de l’activité internet, mais pas seulement. La quantité d’appareils dont dispose une personne, ses différents systèmes d’exploitation, les versions, quelles applications sont installées, à quelle fréquence elles sont utilisées, l’emprunte de chacun des navigateurs … Etc

Et c’est tout ?

Aux États-Unis, la récupération et l’exploitation de toutes les métadonnées récupérées par les fournisseurs d’accès à Internet sont légales depuis 2017.

En France, il existe plusieurs organismes, dont la CNIL, qui veillent, protègent et défendent le droit à la vie privée, l’exploitation des métadonnées est une zone assez obscure. Bien qu’ayant l’air abstraites, ces informations sur les informations sont pourtant réelles et peuvent permettre d’identifier quelqu’un. L’utilisation d’un VPN sans log (qui ne conserve pas de journaux de ses utilisateurs) permet de les dissimuler et de les rendre inexploitables.

Share This