document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

Qu’est-ce que la censure Internet ?

par | 29 Mar 2022 | Dossier

Conçu au départ pour être un espace ouvert et libre, Internet est en proie à la censure. En effet, dans de nombreux pays, d’énormes moyens techniques sont mis en place pour garder le contrôle des informations accessibles sur leur territoire. Si la technologie fournit les outils nécessaires à la censure d’Internet, elle offre également des moyens de la contourner. Cet article fait le point sur la notion de censure sur le web, son fonctionnement et les moyens de la contourner.

Attention : Cet article n’a aucune vocation militante, nous aborderons de manière factuelle le concept de censure en ligne dans le monde.

Qu’est-ce que la censure sur Internet ?

Le terme censure désigne une limitation de la liberté d’expression. Arbitraire, elle est imposée par des personnes de pouvoir. La censure concerne tous les domaines, opinion, information, littérature, Art, etc.

La censure d’Internet est le contrôle, voir la suppression de contenu diffusé.

Qu’est-ce qui est censuré ?

Il n’y a pas de règle en la matière, cela dépend du censeur et de ses motivations. Qu’il s’agisse d’un contrôle parentale, d’une mesure sur un lieu de travail ou encore d’un blocage gouvernemental, l’ensemble des éléments pouvant faire l’objet d’une limitation est vaste.

Les organes de Presse, les plateformes de médias sociaux et les messageries instantanées sont des cibles privilégiées en raison de la rapidité avec laquelle une information peut être diffusée et relayée.

Illustration : Photo de médias

Où la censure intervient-elle ?

La censure peut être appliquée à plusieurs endroits lorsque vous naviguez sur l’internet. Chaque fois que vous essayez d’accéder à un site, votre trafic internet est géré par votre :

  • Appareil (par exemple, votre smartphone, votre ordinateur portable de travail, etc.)
  • Le réseau local (par exemple, le WiFi de votre domicile, le WiFi de votre lieu de travail, etc.)
  • Votre fournisseur d’accès à Internet (FAI)
  • Moteur de recherche de votre choix

Il ne s’agit pas d’une liste complète de tous les endroits où la censure peut être appliquée, mais elle regroupe les exemples les plus courants.

Les censeurs peuvent bloquer un contenu à l’une de ces étapes.

Blocages sur votre appareil

Un logiciel peut être installé sur un appareil qui applique des blocages localement. Il peut s’agir d’un contrôle parental, d’un logiciel de sécurité réseau voire même d’un logiciel malveillant.

Blocages sur votre réseau local

La personne qui gère votre réseau local peut également mettre en place des blocages. Ces types de blocages sont généralement présents sur les réseaux WiFi des universités ou des lieux de travail.

Blocages au niveau du FAI et, bien sûr au niveau national

Un FAI connecte votre appareil au reste de l’internet, ce qui signifie qu’il a le pouvoir de bloquer des sites web spécifiques ou Internet tout entier.

Un gouvernement peut contraindre un FAI à censurer pour lui, en bloquant un contenu en particulier pour tous les habitants du pays.

Blocs mis en place par les moteurs de recherche

Étant donné que de nombreuses personnes se fient aux moteurs de recherche pour trouver le contenu qu’elles recherchent, les autorités peuvent également exiger que ces moteurs bloquent certaines requêtes ou ne renvoient que des résultats approuvés par celles-ci.

Exemples de censure d’Internet

La censure prend de nombreuses formes différentes et peut être mise en œuvre brièvement ou se transformer en une condition durable du web.

Voici quelques exemples des différents types et niveaux de censure :

Le Grand Pare-feu de la Chine, mis en place au milieu des années 2000, bloque l’accès à des milliers de sites web occidentaux. Ce pays n’a cessé d’accroître sa censure, bloquant toutes les versions linguistiques de Wikipédia depuis 2019. Le gouvernement chinois exerce également un contrôle étroit de son réseau Internet national pour supprimer rapidement les posts qui remettent en cause le parti et ses dirigeants.

Illustration : Muraille de Chine

A l’approche des élections nationales (un prétexte que de nombreux régimes utilisent pour censurer internet), le gouvernement ougandais avait ordonné au fournisseur d’accès internet local de fermer entièrement l’accès à internet dans tout le pays. Les Ougandais sont restés sans Internet pendant un peu plus de 5 jours.

Lors de manifestations de masse, le gouvernement cubain a bloqué l’accès à plusieurs plateformes de médias sociaux, notamment Facebook, Instagram, WhatsApp et Telegram, pendant 2 jours.

Le dernier exemple est le plus représentatif de la plupart des censures d’internet. La construction d’un internet national entièrement séparé est coûteuse et difficile à maintenir, et la fermeture complète de l’internet d’un pays, même pour une courte période, peut entraîner des pertes économiques massives. En comparaison, il est plus facile de bloquer les articles de presse qui critiquent le pouvoir en place et d’empêcher les personnes de s’organiser sur les médias sociaux sur le plan technique et politique.

La censure d’Internet dans le monde

Selon l’évaluation 2021 de Freedom House, la liberté de l’internet a reculé pour la 11e année consécutive.

Illustration : Logo freedom

Ce déclin est en grande partie dû à l’abus par certains gouvernements de réglementations qui leur permettent de supprimer des contenus critiques ou peu flatteurs. On s’y attend de la part de pays autoritaires comme la Chine, l’Iran et le Myanmar, mais ce type de censure en ligne devient également plus courant dans des démocraties comme l’Inde et l’Indonésie.

Quels sont les pays où la censure d’Internet est la plus basse ?

Toujours selon le rapport 2021 de l’OFTN (consultable en PDF ici), les quatre pays ayant obtenu les meilleurs scores en matière de liberté sont :

  • Islande
  • Estonie
  • Canada
  • Le Costa Rica

Attention, cela ne signifie pas que ces pays n’ont pas de censure, ils affichent simplement un bilan correct en matière de protection de la liberté de parole et d’expression sur Internet et essaient généralement de rendre l’Internet aussi accessible que possible.

Comment fonctionne la censure sur Internet ?

La censure sur Internet est généralement mise en œuvre par l’une des méthodes suivantes. Nous expliquons brièvement comment elles fonctionnent et comment vous pouvez les contourner.

Filtrage et redirection du système de noms de domaine (DNS)

Vos requêtes DNS sont résolues par des serveurs DNS exploités par votre FAI par défaut. Cela signifie que votre FAI peut refuser de résoudre les requêtes des domaines hébergeant du contenu censuré sur ses serveurs DNS, rendant le site inaccessible aux navigateurs et leur faisant renvoyer une adresse IP incorrecte.

Blocage de l’adresse IP

Le blocage d’adresse IP est un moyen assez simple de censurer des sites web ou des plates-formes spécifiques. Tout d’abord, le censeur crée une liste des adresses IP ou des numéros de port TCP/IP de tous les sites Web à bloquer. Ensuite, lorsque les navigateurs demandent à accéder à un site web, le FAI compare chaque demande à la liste. S’il y a une correspondance, le FAI interrompt la connexion.

Tous les sites Web situés sur le même serveur d’hébergement partagé partagent la même plage d’adresse IP et sont également bloqués. Ce sont des dommages collatéraux. Le blocage de l’adresse IP est le moyen le plus courant de géobloquer les contenus protégés par le droit d’auteur, comme la musique ou les films.

En bloquant certains ports TCP/IP, les censeurs peuvent même bloquer des applications en fonction de leur type de trafic. Cette technique est couramment utilisée pour bloquer les VPN.

Blocage via les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche ont un pouvoir immense sur le trafic web, c’est pourquoi les gouvernements menacent souvent de bloquer complètement leurs services s’ils n’acceptent pas de filtrer des contenus jugés inappropriés. Comme ce type de censure repose sur la coopération de l’opérateur du moteur de recherche, il ne peut être mis en œuvre qu’à une échelle nationale. Les censeurs gouvernementaux définissent le contenu qui est répréhensible et qui doit être retiré des résultats de recherche.

Inspection en profondeur des paquets de données

En anglais, on la nomme Deep packet inspection (DPI). Il s’agit d’une une forme avancée de censure utilisée par certains États qui exercent un contrôle strict d’Internet. Cette méthode consiste à inspecter les métadonnées des paquets envoyés entre les serveurs pour déterminer le type de trafic transféré.
Les autorités peuvent ensuite enregistrer, réacheminer ou bloquer ce trafic en fonction de ce qu’elles trouvent. C’est l’une des rares méthodes efficaces pour bloquer le trafic crypté. Les pare-feu sophistiqués utilisant l’IAP (comme le Grand Pare-feu de Chine) peuvent même détecter et bloquer le trafic VPN ou la navigation sur le réseau Tor.

Contourner le problème de la censure Internet

Utiliser un VPN

Vous l’avez sans doute lu partout ! L’utilisation d’un VPN est un bon moyen de contourner la censure. En effet, un réseau privé virtuel crée un tunnel chiffré entre votre appareil et le serveur VPN de votre choix. Votre trafic Internet, y compris vos requêtes DNS, sont alors acheminés par le serveur et ne peuvent être retracés jusqu’à vous.
Cela empêche votre fournisseur d’accès de voir les sites web auxquels vous essayez d’accéder et l’empêche d’appliquer des blocages. Vous pouvez alors vous connecter à un serveur situé dans un autre pays où le contenu ou service n’est pas bloqué.

Les meilleurs VPN permettent de contourner :

  • Le filtrage DNS
  • Le blocage des adresses IP
  • Le filtrage des URL
  • Blocage des moteurs de recherche

Agir au niveau des DNS

Si vous savez que vous êtes confronté à un filtrage DNS, vous pouvez simplement changer de fournisseur de requêtes DNS. Quad9 est un fournisseur de DNS populaire qui peut vous aider à contourner les blocages. Vous devrez reconfigurer votre système d’exploitation pour utiliser un nouveau fournisseur DNS, Quad9 propose un guide de configuration simple et complet.

Illustration : Quad9

Tor

Dans certains cas, vous pouvez vous tourner vers Tor. Le navigateur Tor chiffre votre connexion Internet et la fait transiter par différents serveurs Tor (appelés nœuds) sur le réseau. Le site web que vous visitez ne verra que l’adresse IP du dernier serveur Tor et non l’adresse IP de votre appareil. Tor peut être lent et difficile à utiliser. Veuillez toutefois noter qu’en France, Tor est légal, mais que vous ferez l’objet d’une surveillance accrue de la part de votre FAI si vous l’utilisez.

Pin It on Pinterest

Share This