document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

Si Internet s’arrêtait

Si Internet s’arrêtait ?

Il n’est pas si loin le temps ou nous n’avions pas Internet. Même à ses débuts, le bruit du modem, la ligne téléphonique qui sonnait occupée et les factures colossales qui s’en suivaient, limitaient grandement notre temps de connexion et les services disponibles. En terme de choix et de vitesse, ce n’est pas folichon plus, mais les premiers internautes découvraient un nouveau monde numérique et ses infinies possibilités. Serions-nous réellement capables de revenir en arrière ? Et si un jour, c’était le crash ? Que se passerait-il si demain, il n’y avait plus Internet ?

Qu’est-ce qu’Internet ?

Internet désigne un réseau de réseaux informatiques connectés dans le monde entier. On parle ici de l’infrastructure physique. Dans l’inconscient collectif, Internet est plutôt perçu comme un vaste monde virtuel remplis de sites, de services, de réseaux sociaux, etc. On le nomme plus couramment World Wild Web.

A lire également : Découvrez un Internet sans frontière avec le meilleur VPN.

Que se passerait-il si Internet s’arrête demain ?

Tout d’abord, tout ce qui est site web et cloud computing deviendrait inutile et non-accessible. Les applications sur votre téléphone ou votre ordinateur dépendent de l’accès à Internet pour faire ce que vous voulez qu’elles fassent. Si l’internet disparaissait, elles seraient inopérantes.

illustration : triste

Si Internet s’effondrait, vous ne pourriez plus rien faire :

  • Utiliser les médias sociaux
  • Faire des achats en ligne
  • Chercher des choses en ligne
  • Jouer à des jeux multijoueurs
  • Regarder n’importe quoi en streaming
  • Obtenir des mises à jour en direct pour vos logiciels
  • Effectuer des opérations bancaires en ligne
  • Télécharger des jeux
  • Télécharger des fichiers autres que des jeux
  • Appeler ou envoyer des SMS dans certains cas
  • Déclarer vos impots (est-ce si grave ? :))
  • etc

Une coupure permanente de la connexion internet constitue également l’épine dorsale d’un grand nombre d’activités commerciales et gouvernementales. Toutes ces activités seraient rapidement interrompues.

  • Les fichiers stockés sur le cloud ? Disparus.
  • L’accès aux bases de données ? Fini.
  • La communication instantanée entre les entreprises ? Plus rien.
  • Suivi en direct de tout et n’importe quoi ? Entièrement disparu.

L’économie s’effondrerait immédiatement, notre société actuelle est devenue très dépendante de ce service (oui, Internet est un service.) à tous les niveaux.

Comment l’internet pourrait-il tomber en panne ?

Internet n’est pas un système centralisé provenant d’un point unique, si un élément tombe en panne, il en reste suffisamment pour qu’il fonctionne encore.

Il y a deux grands domaines qui peuvent être ciblés pour faire tomber l’internet : l’infrastructure physique et les « logiciels » qui font fonctionner celui-ci.

En ciblant l’infrastructure

Cela signifie couper des fils, endommager des satellites, détruire des points d’échange internet, etc. Naturellement, une telle attaque serait très difficile à mener à l’échelle mondiale. Par ailleurs, toute catastrophe naturelle (astéroïdes, etc.) susceptible de détruire une grande partie de l’infrastructure entraînerait d’autres problèmes plus importants que la perte de connexion.

Illustration : réparer une panne

En ciblant les logiciels

Il s’agirait d’exploiter des bugs et de diffuser des malwares pour empêcher les protocoles web de fonctionner. Techniquement faisable et bien plus réaliste que si l’on ciblait l’infrastructure. Ce scénario reste cependant peu probable, le réseau entier est bien défendu.

L’internet, peut-il tomber en panne dans certaines régions du monde ?

Évidement ! Il est possible de faire tomber l’Internet dans certaines régions et c’est déjà arrivé, parfois intentionnellement parfois non.

En 2011, une femme creusait pour trouver du cuivre et a accidentellement coupé une grande partie d’un câble de fibre optique. Cela a provoqué une énorme panne d’Internet qui a sévi dans certaines zones de la Géorgie, de l’Azerbaïdjan et de l’Arménie.

En 2012, l’ouragan Sandy a provoqué une grande panne d’Internet.

En 1988, le ver Morris a touché des milliers d’ordinateurs sur l’internet naissant et les ralentissements tellement importants que le service était inutilisabales.

Certains gouvernements coupent parfois le réseau.

Quels sont les types de coupures d’Internet ?

Les fermetures ou coupures de l’internet peuvent être classées en deux grandes catégories : les fermetures totales et les fermetures partielles.

Coupure totale

Cela signifie qu’Internet ne fonctionne plus. Tous les services sont complètement bloqués, y compris les opérateurs à large bande et les services de données mobiles. Ce blocage s’étend généralement à l’échelle d’une région ou d’un pays, et les utilisateurs sont incapables d’établir une connexion sur quelques appareils que ce soit.

Arrêt partiel

Les fermetures d’Internet sont généralement employées par des gouvernements peu démocratiques en temps de crise, lorsque la nécessité d’empêcher la liberté d’expression ou de réunion est la plus dangereuse pour le régime. Les pays les plus souvent cités sont la Chine et la Russie.

Que ferions-nous si l’internet s’arrêtait ?

Nous nous adapterions et surtout, nous tenterions de le relancer.

Au niveau de l’infrastructure, il faudrait un magicien pour faire disparaître tous les câbles, les satellites et les serveurs sans faire disparaître la civilisation humaine de la surface de la Terre. Et si cela se produisait, l’humanité recréerait un réseau.

Si Internet s’arrêtait à cause d’un problème de logiciel. Le code devrait être vérifié, les logiciels malveillants potentiels devraient être corrigés, les lecteurs devraient être effacés et réécrits, mais ce n’est rien comparé au remplacement de l’infrastructure physique.

Illustration : Code

Le coût d’une telle opération est presque qu’impensable. Eradiquer le Ver morris avait déjà couter des milliers de dollar dans les années 80

Pour conclure, il est extrêmement improbable qu’Internet disparaisse d’un coup. Vous avez plus de chances de tomber sur une coupure totale ou partielle du réseau pendant quelques heures.

Solutions de cloud Chiffré

Solutions de cloud Chiffré

Les espaces de stockage en ligne sont rapidement devenus indispensables. Mais comment s’assurer que nos fichiers personnels sont en sécurité et que personne ne peut y accéder ? Dans cet article, nous faisons le point sur les cloud chiffrés les plus fiables.

Qu’est-ce qu’un cloud chiffré ? Dissiper la confusion

Le cloud computing désigne l’ensemble des accès à des services informatiques (serveurs, stockage, mise en réseau, logiciels) via Internet au moyen d’un fournisseur.

On nomme communément un cloud chiffré est un espace de stockage en ligne entièrement sécurisé au moyen de différents protocoles de chiffrement. Il garantit à l’utilisateur que ses données ne sont pas consultables par des tiers non-autorisés.

Les cloud chiffrés étaient au départ utilisés par les professionnels. Les différents scandales liés à Dropbox ont incité également les particuliers à s’orienter vers des solutions plus respectueuses de leur vie privée. Des alternatives plus sûres existent.

ProtonDrive

Illustration : ProtonDrive Logo

Essentiellement connu pour son VPN gratuit et son application de mails sécurisée, Proton n’en finit pas de développer des applications Open Source transparentes et fiables qui respecte les utilisateurs et leur vie privée.
Depuis plusieurs mois, ProtonDrive est proposé en version Béta pour tous les utilisateurs des applications Proton. Avec un compte de démarrage gratuit, Vous disposez d’une adresse Mail sécurisée avec authentification à 2 facteurs, de 3 dossiers et labels et d’un espace d’1 GO entièrement sécurisé.

Basé en Suisse, Proton Drive est à connaissance zéro et utilise un chiffrement de bout en bout. Cela signifie que personne d’autre que vous ne peut accéder à vos fichiers. Proton n’a pas accès non plus. L’intégralité vos fichiers personnels  sont tous entièrement cryptés.

Les solutions de Proton sont en passe de devenir l‘alternative à Google Drive la plus sûr et la plus transparente.

NordLocker

Logo NordLocker en couleur

Faisant partie de l’arsenal sécurité du meilleur VPN du marché NordVPN, NordLocker était au départ une application de chiffrement de fichiers très performante en matière de confidentialité. C’est maintenant un cloud chiffré abouti.

Le chiffrement de bout en bout de NordLocker garantit que seul l’utilisateur peut accéder à ses fichier depuis n’importe quel ordinateur. Compatible Mac/PC, cet espace de stockage sécurisé est simple et intuitif à utiliser. Il constitue une véritable alternative à DropBox tant ses niveaux de sécurité et sa conception respecte la vie privée de ses utilisateurs.

NordLocker est également un outil de chiffrement puissant pour tous vos fichiers hors cloud. Il autorise même le partage d’éléments chiffrés avec d’autres utilisateurs, par e-mail, messagerie ou tout simplement depuis l’interface elle-même en renseignant le destinataire. Notez cependant qu’il faut disposer de NordLocker pour accèder à l’élément. La version de cloud gratuit chiffré est suffisante.

Tresorit

Illustration : logo du cloud chiffré tresorit

Tresorit permet de stocker tous vos fichiers de manière sécurisée et d’y accéder depuis n’importe où sur n’importe quel support sur un maximum de 10 appareils.

Ce cloud chiffré est disponible pour Windows, Mac, Linux, iOS, Android, Windows Phone, Blackberry, et même depuis votre navigateur. Basé en suisse, Tresorit crée des applications sécurisées, à connaissance nulle, permettant aux internautes de reprendre le contrôle de leurs données.

Initialement réservé aux entreprises, ce service de stockage en ligne chiffré est désormais accessible aux particuliers. De l’avis général, Tresorit est le meilleur stockage cloud en français actuellement.

Illustration : Présentation du cloud ultra sécurisé Tresorit

Tresorit assure le stockage et la synchronisation de vos fichiers de façon sûre en respectant votre vie privée grâce à un chiffrement de bout-en-bout et une authentification à deux facteurs. L’option de back-up permet de retourner aux versions précédentes de n’importe quel document et sans limitations. Tresorit étend votre espace de stockage jusqu’à 2500 Go et protège tous vos fichiers dans le cloud.

C’est un des meilleurs cloud chiffré du marché actuellement. En terme d’alternative à Drive et Dropbox, c’est le concurrent le plus sérieux.

pCloud Encryption

illustration : logo pCloud

Très populaire en France, pCloud est un service de stockage et de synchronisation en ligne basé en Suisse. Compatible sur tous les appareils et tous les systèmes ce fournisseur propose différentes formules pour son cloud. Il en existe une avec de très haut niveaux de chiffrement: pCloud Encryption. Les fichiers sont chiffrés à connaissance zéro pour l’entreprise.

Illustration : chiffrement pCloud

Avec pCloud Encryption, vous pouvez protéger vos fichiers personnels sur tous les appareils. Personne, pas même les administrateurs de pCloud, n’aura accès à votre contenu. Afin de prouver que son système est sûr, pCloud a lancé un programme de bug bounty auprès des meilleures universités du monde. L’entreprise a offert une prime de 100 000 $ a quiconque réussirait à pirater leurs systèmes. Cela fait 6 mois et personne n’a, pour le moment, réussi à forcer pCloud Encryption.

Il n’existe malheureusement pas de version gratuite de pCloud Encryption.

Mega.io

Illustration : Logo Mega.io

Mega est un service de stockage nuagique et communications ultra sécurisés. Sa conception repose sur un chiffrement de bout en bout contrôlé par l’internaute uniquement. Les données sont chiffrées au moyen d’un dérivatif généré avec le mot de passe de l’utilisateur du cloud. C’est le principe du chiffrement à connaissance nulle, Mega n’a pas ni accès aux données, ni au mot de passe.

Mega propose également d’augmenter la sécurité de vos données avec une authentification à 2 facteurs. très rapide et offrant des capacité de stockage énorme, ce cloud chiffré performant assure la synchronisation sur tous vos appareils.

Illustration : possibilité de Mega.io

Mega est compatible sus tous les systèmes et propose également des solutions cloud pour entreprise.

ownCloud

Illustration : logo owncloud

Lancé en 2010, le projet ownCloud est est un logiciel Open Source proposant une plateforme de services de stockage et partage de fichiers en ligne. Il est souvent cité comme une alternative à DropBox. OwnCloud permet la synchronisation de fichiers, de partage et de collaboration de contenu sur tous les périphériques y compris Linux.

illustration : owncloud compatibilité

L’architecture de chiffrement de ownCloud comporte trois niveaux de chiffrement : En transit, au repos et de bout en bout.

ownCloud est utilisé par 100 millions d’internautes dans le monde et est recommandé par le CERN. Il propose également une version de son Cloud chiffré gratuitement.

SpiderOak

logo de Spideroak : un cloud chiffré respectueux de la vie privée

SpiderOak permet aux utilisateurs de sauvegarder, partager, synchroniser, accéder et stocker leurs données sur un serveur hors-site. Compatible sur Windows, Mac et Linux, cet outil de sauvegarde chiffre les données sur le serveur, au moyen d’une clé et d’un chiffrement AES 256 bits générés par l’utilisateur. On appelle cela la connaissance zéro, même les employés de SpiderOak ne peuvent accèder pas aux données stockées.

Si SpiderOak s’est fait connaitre du grand public, c’est en raison d’une déclaration d’Edward Snowden qui recommandait d’utiliser SpiderOak au lieu de Dropbox en 2014.

Le site est malheureusement en anglais et essentiellement orienté pour les entreprises. Bien qu’étant ultra sécurisé SpiderOak est assez laid et peu intuitif à utiliser.

Comment sécuriser Dropbox ?

Si vous ne souhaitez pas changer de fournisseur d’espace de stockage, vous pouvez chiffrer vous-même vos fichiers avant de les uploader manuellement sur Dropbox. Comme Nordlocker dans sa version non-payante, il existe des applications qui chiffrent n’importe quel fichier. Parmi elles, on peut citer, Boxcryptor ou encore Cryptomator.

Illustration : logo rClone

Pour les internautes qui préfèrent les solutions Open Source, Rclone est une bonne alternative compatible avec la plupart des services de stockage nuagique comme Drive ou Dropbox. Attention toutefois, l’ensemble du processus se fait par ligne de commande.

Boxcryptor

Illustration : Logo de Boxcryptor

De conception allemande, Boxcryptor n’est pas un service de stockage en nuage. Compatible avec plus de 30 services de Cloud, Boxcryptor assure un chiffrement de vos données de bout en bout peu importe que vous choisissiez la version gratuite ou la version payante. Disponible en français, Boxcryptor chiffre automatiquement vos fichiers stockés dans le nuage. Cette application fonctionne parfaitement avec Dropbox, Google Drive, OneDrive et beaucoup d’autres.

Illustration : avantages boxcryptor

Boxcryptor détecte automatiquement si vous disposez d’un service de stockage nuagique.

Quel est le meilleur cloud chiffré en 2021 ?

De notre avis d’utilisateur, Tresorit, Mega et pCloud Encryption sont les cloud sécurisés les plus simples à utiliser et parmi les plus sûrs. Boxcryptor est cependant une alternative plus simple si vous disposez déjà d’un cloud.

Applications de mail chiffré

Applications de mail chiffré

Notre boîte de réception révèle tout de nous, où nous vivons, à qui nous parlons, nos finances et même parfois notre état de santé. Existe-t’il des applications de mail chiffré sécurisées et confidentielles ?

Une alternative à Gmail

Google, connu pour la collecte de données, a été condamné en 2017 pour avoir scanner les e-mails de ses utilisateurs à la recherche d’informations personnelles à des fins commerciales et marketing. Ce GAFA a été accusé d’écoutes téléphoniques illégales et a cessé de consulter les mails de ses inscrits après un procès en recours collectif. Cependant, les robots de Google scannent toujours les courriels pour détecter les spams et les virus. De plus, le géant donne accès aux e-mails de ses utilisateurs à toutes ses applications tierces sans aucun moyen pour l’internaute de se prémunir de ça. Par ailleurs, et contrairement aux idées reçues, même le meilleur VPN du marché ne sera pas en mesure de sécuriser vos courriels. C’est au niveau du logiciel même que les informations doivent être chiffrées.

Découvrez des alternatives à Gmail en français plus sûres et respectueuses de la vie privée. Les fournisseurs de messagerie électronique chiffrée mentionnés sur cette page sont basés en Europe et doivent se conformer aux règles de GDPR (Règlement général sur la protection des données).

Qu’est-ce qu’un mail chiffré ?

Une application d’e-mail chiffré permet à son utilisateur de chiffrer sa correspondance pour que personne, en dehors du destinataire, ne puisse le comprendre y compris le fournisseur du service. Précisons que les termes cryptage et crypté sont incorrects, il convient d’utiliser le terme mail chiffré au lieu de mail crypté et non celui de mail crypté. Si vous en savoir plus sur les termes et usages concernant la cryptographie, vous pouvez consulter le site Chiffrer.info.

 

Petit aperçu en vidéo

Quelles apps de mails chiffrés vont être abordées sur cette page ?

Ce volet à bascule est conçu afin de faciliter votre navigation. Accèdez rapidement à ce qui vous intéresse précisément.

ProtonMail

Illustration : Logo ProtonMail

Créée en 2013, ProtonMail est une application sécurisée de mails chiffrés suisse qui propose un chiffrement de bout en bout automatique sans que l’utilisateur n’ait besoin de connaissances en cryptographie. Garantissant un très haut niveau de confidentialité, la clé de chiffrement est détenue sur l’appareil de l’utilisateur.

Initialement destiné aux entreprise, ce service ultra-sécurisé est ouvert aux particuliers depuis 2016. ProtonMail est en françaisOpen Source et gratuit, les internautes peuvent créer une adresse mail avec 500 Mo disponibles envoyer jusqu’à 150 courriers électroniques chiffrés par jour. Ce service est accessible depuis n’importe quels navigateurs Internet et sur application mobile Android et iOS. Il est également possible d’avoir son propre domaine. Ce qui fait de PortonMail une très bonne alternative à Posteo.

Illustration : Logo P Proton

Avec plus de 10 millions d’utilisateurs dans le monde, Proton Technologies AG. propose également un des meilleur VPN gratuit du marché, ProtonVPN.

Posteo

illustration : Logo posteo

Fondé et lancé en Allemagne en 2009, Posteo est un fournisseur de mail chiffré dont l’infrastructure informatique repose uniquement sur des logiciels Open Source. Posteo utilise de l’énergie fournie par Greenpeace Energy.  Le service sans publicité propose des comptes pour les particuliers et entreprises pour 1 € par mois. La création du compte ainsi que le paiement peuvent être faits de façon confidentielle car les données relatives au paiement sont séparées des données du compte.

Posteo utilise le chiffrement OpenPGP et de nombreuses couches supplémentaires pour assurer un niveau de sécurité et de confidentialité élevée. Posteo prend également en charge le protocole IMAP, ce qui signifie que vous pourrez accéder à votre courrier électronique sur n’importe quel appareil.

Les en-têtes, le corps du texte, les métadonnées, les pièces jointes, les contacts et même les rendez-vous de votre calendrier sont tous chiffrés et stockés sur des serveurs en Allemagne. A la manière de certains VPN sans log, l’entreprise supprime l’adresse IP de ses utilisateurs et ne conserve aucun journal.

illustration : philosophie de Posteo

Le seul inconvénient de Posteo est qu’elle ne propose pas de domaines personnalisés et qu’elle ne dispose pas de dossier de courrier indésirable. Les courriels suspects sont soit rejetés, soit envoyés directement dans votre boîte de réception.

Mailfence

illustration : logo mail fence

 

Lancé en 2013, Mailfrence est un fournisseur privé de messagerie électronique sécurisé belge. Cette application semble être une bonne alternative à Gmail grâce à ses nombreuses fonctionnalités. Il offre un chiffrement OpenPGP et dispose d’options telles que le calendrier, la gestion des groupes de contacts, une messagerie instantanée et le partage de documents. Il permet également de faire migrer votre domaine.

Mailfence permet aux utilisateurs d’envoyer des messages chiffrés à des destinataires qui ne supportent pas OpenPGP. Il utilise un chiffrement symétrique pour dériver une clé de cryptage/décryptage à partir du mot de passe que vous avez défini pour votre message sécurisé. Vous pouvez même fixer une date d’expiration avant de l’envoyer.

Même si ce fournisseur d’e-mails chiffrés propose des fonctionnalités uniques, il enregistre les adresses IP, les identifiants de message, les adresses de l’expéditeur et du destinataire, les sujets, les versions de navigateur, les pays et les horodatages. Contrairement à d’autres fournisseurs privés de messagerie électronique, son code n’est pas non plus Open-Source.

Tutanota

illustration : tutanota logo

Tutanota est souvent cité comme alternative à ProtonMail. Il s’agit d’un fournisseur de messagerie électronique sécurisée allemand. L’intégralité de la boîte aux lettres électronique est chiffrée, y compris la liste des contacts.

Contrairement aux autres fournisseurs de messagerie électronique, Tutanota n’utilise pas le chiffrement OpenPGP et ne prend pas en charge les protocoles IMAP, POP ou SMTP. Cela signifie qu’il n’est pas compatible avec les autres fournisseurs de services de messagerie et ne peut pas être utilisé avec des applications tierces. Tutanota a utilisé à la place son propre chiffrement.

Tutanota ne suit pas ses utilisateurs et ne propose pas de publicités ciblées. Il supprime également l’adresse IP des courriels. Le logiciel est Open Source (disponible sur F-droid) et offre également une authentification à deux facteurs. Tutanota dispose d’une version gratuite en français et propose également des versions payantes essentiellement dédiées aux entreprises.

Attention ! En raison de nombreux abus, l’inscription sur certains forums en France avec une adresse mail Tutanota est impossible.

Quelle est la meilleure application de mails sécurisés en 2021 ?

Il n’existe pas de service parfait. A ce jour, l’utilisation conjointe de ProtonMail pour votre correspondance et de ProtonVPN pour votre navigation contituent une bonne recommandation.

Qu’est-ce que la censure Internet ?

Qu’est-ce que la censure Internet ?

Conçu au départ pour être un espace ouvert et libre, Internet est en proie à la censure. En effet, dans de nombreux pays, d’énormes moyens techniques sont mis en place pour garder le contrôle des informations accessibles sur leur territoire. Si la technologie fournit les outils nécessaires à la censure d’Internet, elle offre également des moyens de la contourner. Cet article fait le point sur la notion de censure sur le web, son fonctionnement et les moyens de la contourner.

Attention : Cet article n’a aucune vocation militante, nous aborderons de manière factuelle le principe de censure en ligne dans le monde.

Qu’est-ce que la censure sur Internet ?

Le terme censure désigne une limitation de la liberté d’expression. Arbitraire, elle est imposée par des personnes de pouvoir. La censure concerne tous les domaines, opinion, information, littérature, Art, etc.

La censure d’Internet est le contrôle, voir la suppression de contenu diffusé.

Qu’est-ce qui est censuré ?

Il n’y a pas de règle en la matière, cela dépend du censeur et de ses motivations. Qu’il s’agisse d’un contrôle parentale, d’une mesure sur un lieu de travail ou encore d’un blocage gouvernemental, l’ensemble des éléments pouvant faire l’objet d’une limitation est vaste.

Les organes de Presse, les plateformes de médias sociaux et les messageries instantanées sont des cibles privilégiées en raison de la rapidité avec laquelle une information peut être diffusée et relayée.

Illustration : Photo de médias

Où la censure intervient-elle ?

La censure peut être appliquée à plusieurs endroits lorsque vous naviguez sur l’internet. Chaque fois que vous essayez d’accéder à un site, votre trafic internet est géré par votre :

  • Appareil (par exemple, votre smartphone, votre ordinateur portable de travail, etc.)
  • Le réseau local (par exemple, le WiFi de votre domicile, le WiFi de votre lieu de travail, etc.)
  • Votre fournisseur d’accès à Internet (FAI)
  • Moteur de recherche de votre choix

Il ne s’agit pas d’une liste complète de tous les endroits où la censure peut être appliquée, mais elle regroupe les exemples les plus courants.

Les censeurs peuvent bloquer un contenu à l’une de ces étapes.

Blocages sur votre appareil

Un logiciel peut être installé sur un appareil qui applique des blocages localement. Il peut s’agir d’un contrôle parental, d’un logiciel de sécurité réseau voire même d’un logiciel malveillant.

Blocages sur votre réseau local

La personne qui gère votre réseau local peut également mettre en place des blocages. Ces types de blocages sont généralement présents sur les réseaux WiFi des universités ou des lieux de travail.

Blocages au niveau du FAI et, bien sûr au niveau national

Un FAI connecte votre appareil au reste de l’internet, ce qui signifie qu’il a le pouvoir de bloquer des sites web spécifiques ou Internet tout entier.

Un gouvernement peut contraindre un FAI à censurer pour lui, en bloquant un contenu en particulier pour tous les habitants du pays.

Blocs mis en place par les moteurs de recherche

Étant donné que de nombreuses personnes se fient aux moteurs de recherche pour trouver le contenu qu’elles recherchent, les autorités peuvent également exiger que ces moteurs bloquent certaines requêtes ou ne renvoient que des résultats approuvés par celles-ci.

Exemples de censure d’Internet

La censure prend de nombreuses formes différentes et peut être mise en œuvre brièvement ou se transformer en une condition durable du web.

Voici quelques exemples des différents types et niveaux de censure :

Le Grand Pare-feu de la Chine, mis en place au milieu des années 2000, bloque l’accès à des milliers de sites web occidentaux. Ce pays n’a cessé d’accroître sa censure, bloquant toutes les versions linguistiques de Wikipédia depuis 2019. Le gouvernement chinois exerce également un contrôle étroit de son réseau Internet national pour supprimer rapidement les posts qui remettent en cause le parti et ses dirigeants.

Illustration : Muraille de Chine

A l’approche des élections nationales (un prétexte que de nombreux régimes utilisent pour censurer internet), le gouvernement ougandais avait ordonné au fournisseur d’accès internet local de fermer entièrement l’accès à internet dans tout le pays. Les Ougandais sont restés sans Internet pendant un peu plus de 5 jours.

Lors de manifestations de masse, le gouvernement cubain a bloqué l’accès à plusieurs plateformes de médias sociaux, notamment Facebook, Instagram, WhatsApp et Telegram, pendant 2 jours.

Le dernier exemple est le plus représentatif de la plupart des censures d’internet. La construction d’un internet national entièrement séparé est coûteuse et difficile à maintenir, et la fermeture complète de l’internet d’un pays, même pour une courte période, peut entraîner des pertes économiques massives. En comparaison, il est plus facile de bloquer les articles de presse qui critiquent le pouvoir en place et d’empêcher les personnes de s’organiser sur les médias sociaux sur le plan technique et politique.

La censure d’Internet dans le monde

Selon l’évaluation 2021 de Freedom House, la liberté de l’internet a reculé pour la 11e année consécutive.

Illustration : Logo freedom

Ce déclin est en grande partie dû à l’abus par certains gouvernements de réglementations qui leur permettent de supprimer des contenus critiques ou peu flatteurs. On s’y attend de la part de pays autoritaires comme la Chine, l’Iran et le Myanmar, mais ce type de censure en ligne devient également plus courant dans des démocraties comme l’Inde et l’Indonésie.

Quels sont les pays où la censure d’Internet est la plus basse ?

Toujours selon le rapport 2021 de l’OFTN (consultable en PDF ici), les quatre pays ayant obtenu les meilleurs scores en matière de liberté sont :

  • Islande
  • Estonie
  • Canada
  • Le Costa Rica

Attention, cela ne signifie pas que ces pays n’ont pas de censure, ils affichent simplement un bilan correct en matière de protection de la liberté de parole et d’expression sur Internet et essaient généralement de rendre l’Internet aussi accessible que possible.

Comment fonctionne la censure sur Internet ?

La censure sur Internet est généralement mise en œuvre par l’une des méthodes suivantes. Nous expliquons brièvement comment elles fonctionnent et comment vous pouvez les contourner.

Filtrage et redirection du système de noms de domaine (DNS)

Vos requêtes DNS sont résolues par des serveurs DNS exploités par votre FAI par défaut. Cela signifie que votre FAI peut refuser de résoudre les requêtes des domaines hébergeant du contenu censuré sur ses serveurs DNS, rendant le site inaccessible aux navigateurs et leur faisant renvoyer une adresse IP incorrecte.

Blocage de l’adresse IP

Le blocage d’adresse IP est un moyen assez simple de censurer des sites web ou des plates-formes spécifiques. Tout d’abord, le censeur crée une liste des adresses IP ou des numéros de port TCP/IP de tous les sites Web à bloquer. Ensuite, lorsque les navigateurs demandent à accéder à un site web, le FAI compare chaque demande à la liste. S’il y a une correspondance, le FAI interrompt la connexion.

Tous les sites Web situés sur le même serveur d’hébergement partagé partagent la même plage d’adresse IP et sont également bloqués. Ce sont des dommages collatéraux. Le blocage de l’adresse IP est le moyen le plus courant de géobloquer les contenus protégés par le droit d’auteur, comme la musique ou les films.

En bloquant certains ports TCP/IP, les censeurs peuvent même bloquer des applications en fonction de leur type de trafic. Cette technique est couramment utilisée pour bloquer les VPN.

Blocage via les moteurs de recherche

Les moteurs de recherche ont un pouvoir immense sur le trafic web, c’est pourquoi les gouvernements menacent souvent de bloquer complètement leurs services s’ils n’acceptent pas de filtrer des contenus jugés inappropriés. Comme ce type de censure repose sur la coopération de l’opérateur du moteur de recherche, il ne peut être mis en œuvre qu’à une échelle nationale. Les censeurs gouvernementaux définissent le contenu qui est répréhensible et qui doit être retiré des résultats de recherche.

Inspection en profondeur des paquets de données

En anglais, on la nomme Deep packet inspection (DPI). Il s’agit d’une une forme avancée de censure utilisée par certains États qui exercent un contrôle strict d’Internet. Cette méthode consiste à inspecter les métadonnées des paquets envoyés entre les serveurs pour déterminer le type de trafic transféré.
Les autorités peuvent ensuite enregistrer, réacheminer ou bloquer ce trafic en fonction de ce qu’elles trouvent. C’est l’une des rares méthodes efficaces pour bloquer le trafic crypté. Les pare-feu sophistiqués utilisant l’IAP (comme le Grand Pare-feu de Chine) peuvent même détecter et bloquer le trafic VPN ou la navigation sur le réseau Tor.

Contourner le problème de la censure Internet

Utiliser un VPN

Vous l’avez sans doute lu partout ! L’utilisation d’un VPN est un bon moyen de contourner la censure. En effet, un réseau privé virtuel crée un tunnel chiffré entre votre appareil et le serveur VPN de votre choix. Votre trafic Internet, y compris vos requêtes DNS, sont alors acheminés par le serveur et ne peuvent être retracés jusqu’à vous.
Cela empêche votre fournisseur d’accès de voir les sites web auxquels vous essayez d’accéder et l’empêche d’appliquer des blocages. Vous pouvez alors vous connecter à un serveur situé dans un autre pays où le contenu ou service n’est pas bloqué.

Les meilleurs VPN permettent de contourner :

  • Le filtrage DNS
  • Le blocage des adresses IP
  • Le filtrage des URL
  • Blocage des moteurs de recherche

Agir au niveau des DNS

Si vous savez que vous êtes confronté à un filtrage DNS, vous pouvez simplement changer de fournisseur de requêtes DNS. Quad9 est un fournisseur de DNS populaire qui peut vous aider à contourner les blocages. Vous devrez reconfigurer votre système d’exploitation pour utiliser un nouveau fournisseur DNS, Quad9 propose un guide de configuration simple et complet.

Illustration : Quad9

Tor

Dans certains cas, vous pouvez vous tourner vers Tor. Le navigateur Tor chiffre votre connexion Internet et la fait transiter par différents serveurs Tor (appelés nœuds) sur le réseau. Le site web que vous visitez ne verra que l’adresse IP du dernier serveur Tor et non l’adresse IP de votre appareil. Tor peut être lent et difficile à utiliser. Veuillez toutefois noter qu’en France, Tor est légal, mais que vous ferez l’objet d’une surveillance accrue de la part de votre FAI si vous l’utilisez.

VPS / VPN : Quelles différences ?

VPS / VPN : Quelles différences ?

Pour les personnes peu familières avec les termes informatiques, VPS / VPN sonnent assez similaires. À première vue, vous pourriez penser qu’un réseau privé virtuel (VPN) et un serveur privé virtuel (VPS) sont la même chose. En réalité, ils n’ont rien à voir l’un avec l’autre. Ce court article fait le point sur leurs principales différences.

Qu’est-ce qu’un VPS ?

Un VPS, ou serveur privé virtuel en français, est un serveur physique qui a été divisé en plus petites sections virtuelles. Pensez à un VPS comme à une maison partagée avec plusieurs pièces où chacune d’elle est occupée par un locataire différent. Une sorte de colocation virtuelle.

Un serveur privé dédié est autonome, peut être bootable et dispose de son propre système d’exploitation et de ses propres Configurations. Le locataire de cette portion de baie ne partage pas les ressources du serveur physique comme la RAM ou encore la bande passante avec d’autres ayant loué également un espace personnel.
Un VPS est couramment utilisé pour répondre à des besoins d’hébergements de sites ou d’applications professionnelles.

Utilisation d’un VPS ?

Les VPS sont le plus souvent utilisés pour l’hébergement. En général, vous en louez un lorsque vous avez besoin de quelque chose d’hébergé sur un serveur.

Voici quelques scénarios dans lesquels vous pourriez avoir besoin d’un serveur dédié virtuel :

  • Vous exécutez une application puissante qui nécessite beaucoup de CPU.
  • Vous hébergez un site web à fort trafic et avez besoin de plus de ressources pour de meilleures performances.
  • Vous hébergez un site Web avec une plateforme de commerce électronique et vous avez besoin qu’elle fonctionne sans problèmes parasites liés aux serveurs partagés.
  • Vous avez besoin d’exécuter des applications ou des logiciels à distance.
  • Vous avez besoin d’évolutivité à mesure que votre entreprise se développe.

L’avantage d’un VPS

Vous n’avez pas à partager les ressources avec d’autres propriétaires de sites Web comme vous le feriez avec un serveur partagé. Un VPS rend votre hébergement plus facile à adapter et plus personnalisable.

Qu’est-ce qu’un VPN ?

Un VPN, ou réseau privé virtuel, est un terme générique désignant une technologie de cybersécurité et plus précisément de confidentialité en ligne.

Illustration : C'est quoi un VPN ?

C’est un dispositif qui se présente généralement sous la forme d’une application ou d’un logiciel. Lorsque vous vous y connectez, il crée un tunnel sécurisé qui va chiffrer l’intégralité des données de navigation de son utilisateur. Un VPN agit comme un intermédiaire, en un clic, il vous suffit de sélectionner un serveur dans le monde et votre adresse IP sera automatiquement masquée et remplacée par celle de l’emplacement choisi.

Avantages d’un VPN

Le meilleur VPN protège votre vie privée, votre sécurité et votre liberté en ligne.

  • Vos données sont protégées lorsque vous êtes connecté à un réseau Wi-Fi public.
  • Votre adresse IP est masquée.
  • Vous pouvez accéder à tous les contenus du monde entier en contournant les mesures de géo restrictions.
  • Votre activité en ligne est cryptée, votre fournisseur d’accès à Internet n’est plus en mesure de savoir ce que vous faites sur Internet.

Un VPN avec un VPS ?

Ces deux dispositifs peuvent se combiner entre eux sans problème. En effet, il est possible de créer son propre VPN en configurant OpenVPN sur votre serveur virtuel dédié.

illustration logo OpenVPN

OpenVPN est à la base un logiciel libre de droit permettant de créer un réseau privé virtuel. Ce protocole, toujours en cours de développement a pour fonction de permettre à des pairs de s’authentifier entre eux au moyen d’une clef privée, de certificats ou encore de mot de passe. Sa technologie repose sur le principe d’authentification OpenSSL ainsi que le protocole SSLv3/TLSv1. Compatible sur de nombreux systèmes d’exploitation, OpenVPN est particulièrement sûr.

Ce type d’installation, bien que fiable présente l’inconvénient d’offrir une connexion lente. De plus, à la différence d’une solution VPN traditionnelle, vous aurez toujours la même adresse IP, celle de votre serveur uniquement.
Veuillez également noter que hors interface dédiée, OpenVPN est assez complexe à configurer et que seul, ce protocole nécessite l’exécution de plusieurs applications tierces.

VPS / VPN : conclusion

La principale différence entre un VPN et un VPS est qu’un VPN est une technologie de protection de la vie privée, tandis qu’un VPS est un serveur que vous pouvez louer pour l’hébergement.

Pour faire simple, un serveur dédié virtuel vous permet de louer un espace virtuel pour héberger des sites Web et des applications avec plus de contrôle qu’un serveur partagé typique. Un réseau privé virtuel chiffre votre activité en ligne, ce qui vous permet de naviguer en toute confidentialité et de sécuriser vos données personnelles.

Quel moteur de recherche alternatif à Google ?

Quel moteur de recherche alternatif à Google ?

Google est sans conteste le moteur de recherche le plus utilisé au monde. Pourtant sa popularité tend à décroître en raison des différents scandales sur la collecte des données personnelles des internautes. Chaque requête effectuée est soigneusement récoltée et consignée afin d’établir des profiles utilisateurs à des fins de marketing et de surveillance (programme américain PRISM). En effet, ce GAFA enregistre les logs, insère des cookies de suivie (tracker) et trace tous ses utilisateurs. Il n’y a pas un historique de navigation qui lui échappe dès l’instant ou vous l’utilisez.

Cette pratique a malheureusement tendance à s’étendre d’avantage et sous couvert de sécurité, Google demande toujours plus d’informations sensibles à ceux qui l’utilisent. Chez Bing de Microsoft ou encore ce qu’il reste de Yahoo, c’est exactement le même problème en ce qui concerne la vie privée. De plus en plus d’internautes cherchent un moteur de recherche alternatif qui ne traquent pas ses utilisateurs et assure une navigation plus confidentielle.

Des alternatives à Google search existent. Ces concurrents affichent une politique de confidentialité plus transparente et respectueuse de leurs utilisateurs.

Quels moteurs de recherches alternatifs à Google vont être abordées sur cette page ?

Ce volet à bascule est conçu afin de faciliter votre navigation. Accédez rapidement à ce qui vous intéresse précisément.

 

Qu’est-ce qu’un moteur de recherche ?

Un moteur de recherche est une application qui permet de faire des recherches sur Internet. Il fonctionne au moyen d’un système d’indexation de ressources; pages, images, vidéos, site, blog …. Il suffit simplement de saisir les termes recherchés et celui-ci va interroger sa base de données et proposer les résultats que son algorithme estime être les plus pertinents. La plupart des moteurs de recherche sont financés grace à la publicité.

DuckDuckGoLogo de DuckDuckGo : le méta moteur de recherche qui n'espionne pas ses utilisateurs

Fondé en 2008, DuckDuckGo est le moteur a qui le scandale des données lié à PRISM a été le plus profitable. Il n’espionne pas ses utilisateurs et est totalement dénué de bulles de filtrage. Il s’agit en réalité d’un métamoteur, les résultats de recherche que DuckDuckGo propose sont la somme de divers résultats d’autres moteurs (Bing, Yahoo…).

Illustration : DucDuckGo, l'alternative à Google serch

Assez pertinent dans ses résultats, cette alternative à Google search est affichée par défaut sur le navigateur Tor est accessible sur le reseau en .onion et dispose même de son propre nœud de sortie. DuckDuckGo a développé une extension dédiée pour Firefox et des application pour iOS et Android. Veuillez noter que les appli de navigation pour mobiles ne sont pas Open Source. DuckDuck est entièrement financé grâce à l’affichage de publicités lors des recherches.

Un certains nombre de rumeurs circulent cependant sur un possible rachat de DuckDuckGo.

Qwant

Illustration : logo du moteur de recherche Qwant

Incontestablement le moteur de recherche alternatif le plus connu en France, Qwant est une création française mis en ligne en 2013. C’est un moteur de recherche qui affirme ne pas tracer ses utilisateurs, ni vendre leurs données, afin de garantir leur vie privée. Respectant la neutralité du net, Qwant se veut neutre dans l’affichage de ses résultats.

Illustration : Qwant : le moteur de recherche alternatif Français

Disposant également d’une extention pour Firefox, Qwant, c’est aussi Qwant junior, un moteur de recherche conçu pour les enfants de 6 à 12 ans sans tracker. Se voulant compétitif dans son offre de services, ce moteur de recherche propose également depuis peu un service de cartographie similaire à Google map sans suivi.

Bien que très aimé et soutenu pour ses initiatives respectueuses du droit à la vie privée, beaucoup d’utilisateurs reprochent à Qwant son manque de pertinence quant aux résultats et se retrouvent parfois obligés de retourner sur Google pour affiner une recherche.

Ecosia

Illustration : Ecosia logo

Lancé en 2009, Ecosia est un moteur de recherche allemand qui a la particularité de reverser 80% de ses bénéfices à des associations qui luttent contre la déforestation dans le monde. On estime en moyenne à 45 recherches le coût de financement pour planter un arbre.

En réalité, Ecosia repose en partie sur l’algorithme de Bing et relaie une partie des publicités de yahoo. Il est possible de désactiver l’affichage mais dans ce cas le moteur n’est plus en mesure de financer la cause qu’il défend. Les serveurs d’Ecosia sont alimentés à l’énergie solaire.

Illustration : Ecosia moteur de recherche écologique

Ecosia ne conserve pas les données de recherche de façon permanente. Il ne crée pas de profils à partir des historiques. Au bout d’une semaine, toutes les recherches sont anonymisées. Ils ne revendant pas non plus aux annonceurs. Ecosia protège les données contre d’éventuelles tiers en utilisant une connexion chiffrée.
Ce moteur de recherche alternatif n’utilise pas d’outils de tracking externes comme Google analytics.

Startpage

illustration : Logo Startpage

Anciennement connu sous le nom d’Ixquick, Startpage est un métamoteur de recherche orienté confidentialité. Il annonce ne pas suivre, ni stocker les données. Cette application ne cible pas non plus les publicités en fonction des comportements de navigation Internet. Les résultats de ce moteur de recherche sont connus pour être d’une grande pertinence. En effet, Startpage agit comme un intermédiaire entre son utilisateur et l’accès aux résultats de Google. Ce métamoteur paie Google pour avoir accès à l’intégralité de sa base de données.

Startpage offre également un service de proxy qui permet de naviguer de façon plus confidentielle. Attention, les différences entre les proxy et les VPN sont nombreuses, les services proposés par Startpage assure des recherches neutres sans suivi, ils ne sécurisent en aucune façon votre connexion et votre FAI a toujours accès à vos données.

Illustration : Startpage l'alternative à Google

Starpage dispose aussi d’un générateur d’URL personnalisé qui permet de se passer du paramétrage des cookies.

Lilo

illustration : Logo du moteur de recherche Lilo

Avec un principe similaire à Ecosia et giveWater, Lilo est un moteur de recherche solidaire français lancé en 2015. La moitié de son chiffre d’affaire sert à financer des projets d’aide à l’environnement et à la défence de la cause animale partout dans le monde. Lilo ne collecte ni ne revend les données personnelles de ses utilisateurs.

Fondé par deux jeunes ingénieurs français, le principe de fonctionnement de Lilo est assez similaire à celui d’Ecosia. En effet, ce moteur de recherche loue les algorithmes de Bing et une partie de Google et de Yahoo dans le but de fournir des résultats de recherches pertinents.

Search Encrypt

Illustration :Logo de Search Encrypt

Search Encrypt est un moteur de recherche qui utilise un chiffrement local de sorte de rendre les informations de ses utilisateurs illisibles. C’est un métamoteur qui base ses résultats en exploitant différentes sources.

Search Encrypt a fait de la confidentialité sur Internet son maitre mot. En effet, ce moteur de recherche alternatif efface automatiquement l’historique après 15 minutes d’inactivité.

Peekier

Illustration : logo Peekier

Peekier est une nouvelle façon de faire des recherches sur le web. Parcourez les résultats de recherche rapidement et en toute sécurité sur un moteur de recherche qui respecte votre vie privée. Encore assez lent, Peekier vous montre un aperçu des résultats de la recherche en vignettes. Si vous cliquez sur un résultat, l’aperçu s’agrandit et vous pouvez faire défiler le site afin de vous faire une idée. Vous pouvez alors décider si les informations affichées sur le site vous intéressent ou non avant de cliquer sur le lien.

Illustration : aperçu des recherches de Peekier

Aperçu de la page des meilleurs VPN du site de VPN Mon Ami dans la prévisualisation de Peekier (ce n’est qu’un aperçu, certains attributs graphiques ne sont pas chargés)

Aucune information permettant de vous identifier personnellement, comme votre adresse IP, l’agent utilisateur de votre navigateur ou des identifiants uniques, n’est stockée ou enregistrée sur les serveurs de Peekier. Les requêtes de recherche sont temporairement stockées à des fins de mise en cache, de statistiques et d’amélioration du service. Cette alternative à Google ne conserve pas l’historique de vos recherches.

Peekier ne dispose pas suites analytiques, de boutons sociaux ou tout autre service qui collecte des données sur les utilisateurs.

Surfshark Search

Illustration : Surfshark Search
C’est la grande nouveauté 2021 de Surfshark VPN. La sortie de plusieurs modules additionnels permettant un meilleur controle et plus de sécurité pour ses données personnelles. La suite complète Surfshark One comprend Surfshark Search, un module de recherche puissant et ultra léger permettant des recherches internet sûres et privées sans publicités ni traceurs.

La recherche se fait en utilisant l’API de Bing pour obtenir les meilleurs résultats. Ce principe est similaire à ceux utilisés par DuckDuckGo ou StartPage (Google API).

Illustration : aperçu de surfshark search

SwissCows

Illustration : Logo de Swisscows

Swisscows est un moteur de recherche Suisse qui se veut être une alternative à Google Search. Il présente la particularité de fournir des recherches entièrement cryptées pour assurer la confidentialité des recherches de ses utilisateurs. Il ne stocke pas de données personnelles, d’adresses IP ou de requêtes de recherche.

Illustration : Moteur de recherche alternatif Swisscows

Très apprécié des familles suisses pour son contenu sûre pour les enfants, Swisscows dispose de filtre intégré pour la pornographie et la violence.

L’intégralité des serveurs de Swisscows est hébergée en Suisse ou les lois sur la protection de la vie privées sont les plus respectueuses.

Yandex

Illustration : Logo Yandex

 

Très peu utilisé en France, Yandex est un moteur de recherche russe. Très similaire à Google, ce site propose également des applications pour mobiles, des cartes détaillées, un service de traduction et même des possibilités de stockage sur le cloud.

Bien qu’étant une alternative à Google de poids, la politique de confidentialité de Yandex est la même et le moteur traque ses utilisateurs. Il porte d’ailleurs le surnom de Google Russe.

Il existe des centaines de moteurs de recherche dans le monde, nous avons abordé dans cet article, les alternatives à Google que nous avons estimé les plus pertinentes.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez également vous orientez vers :

  • OneSearch qui chiffre les mots clefs et ne traque pas ses utilisateurs.
  • Lukol  qui propose les résultats de Google mais en anonymisant les recherches.
  • Oscobo qui ne suit et ne traque pas ses utilisateurs.

Renoncer à Google définitivement ?

Soyons honnête, si Google a autant de succès, c’est en raison de sa capacité à répondre correctement à nos diverses demandes. Pour l’heure, beaucoup d’internautes oscillent entre Google Search et un moteur de recherche alternative qui respecte la vie privée. En attendant la sortie de quelque chose de vraiment valable du point de vue de la pertinence en terme de résultats, c’est encore l’option la plus raisonnable.

Pin It on Pinterest