document.addEventListener("DOMContentLoaded", function(event) { var classname = document.getElementsByClassName("atc"); for (var i = 0; i

Utiliser un VPN est-il légal ? Dans quel pays les VPN sont interdits ?

C’est une question fréquemment posée pour comprendre les VPN. Un VPN est-il légal ? Les réseaux privés virtuels permettent de garder l‘activité en ligne de son utilisateur privée et non-restreinte géographiquement. C’est pourquoi certains gouvernements ont mis en place beaucoup de moyens pour bloquer, limiter ou interdire l’utilisation de ce dispositif.

Illsutration : VPN légal ou pas ?

Pourquoi les VPN sont illégaux dans certains pays ?

Les VPN sont des outils puissants qui peuvent échapper à tous les efforts d’une régulation d’Internet et de censure de l’information. Lorsqu’un internaute utilise un réseau privé virtuel, l’intégralité de son trafic Internet est protégé car il est chiffré et acheminé par le serveur lui-même qui sert d’intermédiaire. L’adresse IP est également masquée. Sa navigation en ligne est donc confidentielle même pour votre fournisseur d’accès à Internet. De nombreux pays tentent simplement de bloquer l’accès aux fournisseurs de services VPN ou de les interdire. Mais ce trafic peut être arrêté en bloquant certains ports qui sont utilisés par les protocoles utilisés tels que PPTP ou L2TP ou en black listant les adresses IP des services. Illustration : La censure Les pays qui ne s’inquiètent pas de l’impact économique, comme la Corée du Nord, ont simplement bloqué l’accès à toutes les adresses IP étrangères. C’est le procédé le plus simple et le plus radical. Il existe des outils plus sophistiqués, comme l’inspection approfondie des paquets de données, peuvent identifier les protocoles VPN dans les métadonnées, ce qui permet à des pays comme la Chine de détecter et de bloquer les serveurs de manière plus automatisée et ciblée. Illustration : protocoles de chiffrement D’autres pays, qui ne disposent pas de la technologie nécessaire pour bloquer les VPN, ont adopté des lois qui interdisent les services VPN non-enregistrés et  approuvés auprès du gouvernement. Les pays les plus répressifs ont rendu tous les VPN illégaux et ont mis en place des sanctions très sévères, espérant ainsi dissuader le plus de personnes possibles.

Les VPN sont-ils légaux en France ?

La réponse en vidéo.

Oui, l’utilisation d’un VPN est légale en France. Votre navigation devient, par ce biais, confidentielle et sécurisée, vous n’êtes pas totalement anonyme, mais beaucoup plus difficilement traçable. Ce qui devient totalement opaque, c’est ce que vous faites sur Internet. En effet, votre fournisseur d’accès à internet n’est plus en mesure d’avoir accès à vos données de navigation.

Pays qui ont interdit les VPN

Les pays ci-dessous ont, soit placé des barrières technologiques qui bloquent les VPN, soit adopté des lois interdisant simplement l’utilisation des VPN.

Les VPN sont-ils interdits en Russie ?

La Russie a pris des mesures juridiques pour contrôler la liberté d’expression et l’accès à l’information aussi bien l’intérieur de ses frontières qu’en ligne. En 2017, la Douma a adopté une autre loi qui exigeait que les VPN pour la Russie approuvés uniquement bloquent l’accès de leurs utilisateurs à certains sites Internet que le gouvernement russe avait mis sur liste noire.

La liste des VPN interdits en Russie est très longue, on peut citer NordVPN, CyberGhost, ProtonVPN, Surfshark, ExpressVPN, etc.

Légalité des VPN en Turquie ?

En 2016, le régime a commencé à bloquer les services VPN et Tor. Aujourd’hui, la Turquie utilise des techniques d’inspection approfondie des paquets de données, similaires à celles de la Chine, pour détecter et bloquer le trafic VPN et Tor. Seuls subsistent encore quelques VPN pour la Turquie.

Les VPN sont-ils interdits en Chine ?

La Chine est peut-être le pays qui est allé le plus loin pour interdire et bloquer des services comme les VPN et Tor. Tout VPN pour la Chine doit être autorisé par le gouvernement chinois. Ceux qui ne le sont pas sont fermés s’ils se trouvent sur le territoire chinois ou bloqués s’ils sont basés dans un pays étranger. La Chine est l’un des rares pays au monde à avoir le contrôle total de tous les fournisseurs locaux de services Internet. Ils sont généralement capables d’identifier et de bloquer le trafic VPN.

Les VPN aux Émirats arabes unis ?

En 2016, les EAU ont révisé leurs lois, rendant l’utilisation d’un service VPN pour « commettre un crime ou empêcher sa découverte » punissable d’un emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à 2 millions de dirhams (environ 540 000 dollars). Bien que les VPN à Dubaï peuvent être utilisés à certaines fins (professionnelles essentiellement), les Émirats arabes unis ont également interdit les appels VoIP et de nombreux sites, dont certaines chaînes de télévision françaises et Netflix.

Légalité des VPN en Biélorussie ?

Le gouvernement biélorusse s’efforce depuis de restreindre l’accès de ses citoyens à l’Internet extérieur. En 2015, il a interdit Tor et les VPN.

Le cas des VPN en Iran ?

En 2013, l’Iran a tenté de bloquer l’accès aux VPN basés dans des pays étrangers. Seuls les VPN autorisés et enregistrés auprès du gouvernement iranien sont considérés comme légaux. Bien que la vente ou la promotion de VPN soit considéré comme un crime, l’utilisation de VPN par les citoyens et même les fonctionnaires est encore très courante.

Des VPN en Irak ?

Le gouvernement irakien est allé jusqu’à l’extrême, non seulement en interdisant les services VPN et les médias sociaux, mais aussi en instaurant des coupures de courant pour Internet dans tout le pays.

Les VPN sont-ils légaux dans le sultana d'Oman ?

En 2010, le Sultanat d’Oman a adopté une loi qui interdit aux particuliers d’utiliser les services VPN. Toute personne surprise en train de violer cette loi est passible d’une amende de 500 rials (environ 1 300 dollars). Les entreprises peuvent demander un permis pour utiliser un VPN approuvé par le gouvernement. Si une entreprise est trouvée en train d’enfreindre la loi, elle est passible d’une amende de 1 000 rials.

Le cas du Venezuela

Le plus grand fournisseur d’accès Internet du Venezuela a tenté de bloquer l’utilisation de Tor et des VPN.

Certains doutes persistent pour quelques pays

Certains pays, tels que Cuba, l’Égypte, le Vietnam, le Bahreïn, le Turkménistan et le Myanmar ont des lois très strictes en matière de censure d’Internet, ce qui signifie que l’utilisation d’un VPN dans ce pays peut comporter des risques, même s’il n’existe pas d’interdiction légale connue. En tout état de cause, les gouvernements considèrent l’utilisation d’un VPN illégal.

illustration VPN illégal

Quelques recommandations

  • A toutes fins utiles, il convient de préciser que certains fournisseurs de VPN proposent l’option d’IP statique. Certains internautes ont besoin que les sites qu’ils visitent régulièrement conservent toujours la même adresse IP lorsqu’ils s’y connectent. Tous les fournisseurs de réseaux privés virtuels ne sont pas des VPN IP dédiée, assurez-vous que vous n’en avez pas besoin avant de choisir.
  • Pour les personnes qui voyagent dans des régions à forte censure, nous vous conseillons de toujours choisir un VPN sans journaux de sorte que votre fournisseur n’ait lui même aucune trace de votre navigation.
  • Très souvent associé à du piratage, le Torrent n’est pourtant pas une pratique douteuse. En effet, c’est un moyen simple d’échanger des fichiers très  volumineux. Limité en France en raison des problèmes liés aux téléchargements de contenus protégés, l’utilisation de client Torrent est pourtant autorisée dans de nombreux cas. Des VPN pour le téléchargement de torrent existent.

Pin It on Pinterest